Vous avez un doute ou un problème lié à la sexologie ? Notre spécialiste Sonia Bahouth vous répond. Retrouvez ces questions ainsi que d’autres sur notre site !

Sonia Bahouth, docteure en psychologie clinique, psychopathologie. Psychothérapeute, sexologue, hypnothérapeute, sophrologue.

Cela fait huit mois que j’ai quitté mon ex, avec qui je suis restée trois ans. J’ai depuis connu deux nuits sans lendemain avec deux hommes différents, mais cela ne m’a pas du tout plu. J’ai l’impression d’être bloquée face à un nouveau partenaire…

Louise – Besançon

Je n’ai aucune information sur les circonstances de la rupture. Je ne sais pas non plus si vous avez vécu ces deux situations par « vengeance », pour vous prouver des choses à vous-même ou par pur plaisir… Peut-être que l’idée de vivre des aventures, au fond, ne vous plaît pas et que vous idéalisez par contre toute histoire d’amour. Une chose est sûre, vous n’avez pas encore fait le deuil de votre ancienne relation ! Si cette situation perdure, n’hésitez pas à venir travailler ce blocage émotionnel afin de panser les blessures du passé. Voici les clés : retrouver confiance en vous,
en l’autre et en l’amour.

Hétérosexuelle depuis toujours et célibataire depuis peu, j’ai embrassé une fille en soirée. Depuis, je ne pense qu’à ce moment. J’en ai même développé un certain désintérêt pour les hommes. Je n’ai aucun problème vis-à-vis de l’homosexualité, mais cela me chamboule de voir que mes sentiments et mes désirs sont en train de changer, d’autant plus que j’ai 41 ans…

Sophie – Quetigny

J’ignore les raisons de votre rupture. Il se peut qu’il y ait une colère, voire une déception contre votre ex-compagnon, ce qui expliquerait ce désintérêt soudain pour les hommes. Toujours est-il qu’il est possible d’éprouver une attraction pour une personne du même sexe sans pour autant être homosexuel… Prenez le temps de vivre le deuil de votre ancienne relation, acceptez ce qui vient sans vous torturer l’esprit. Ce baiser vous a probablement permis pour l’instant de vous reconnecter avec votre féminité blessée par les hommes. L’ avenir vous en dira plus…

Mon compagnon est très porté sur la chose et, à force, j’avoue en avoir un peu « marre ». Je n’ose jamais trop le stopper. Parfois, cela arrive et il le prend mal. Comment faire pour que le message passe ?

Justine – Autun

Je n’ai aucune idée de la fréquence des rapports sexuels avec votre partenaire. Si celle-ci relève de l’addiction, il faudrait la soigner. La sexualité pour votre partenaire est peut-être un moyen de se rassurer sur sa virilité et sa performance. Si tel est le cas, elle manquerait de fantaisie et de nouveauté ; ce qui ne permet pas à votre désir de s’exprimer. Frustrée, vous obéissez à son désir et vous taisez le vôtre jusqu’à malheureusement, un jour, le bloquer complètement. Parlez-en, car l’acte sexuel est un partage d’amour, de tendresse, de sentiments. N’hésitez pas à innover pour retrouver ce plaisir du rapproché tendre, érotique et sensuel.

Posez vos questions à notre sexologue qui
vous répondra dans notre prochain numéro.
contact@femmesenbourgogne.com

Partages
0

Vous aimerez peut-être aussi