L’hôtel 4 étoiles de Vosne-Romanée ouvrira en janvier 2018 un nouveau spa de 450 m2. Lucie Mongeard, à la tête du complexe depuis 2005, voit grand et veut faire de son établissement une référence en matière de luxe et de confort. En route vers une 5e étoile.

Par Hélène Le Héno Photo : Christophe Remondière

Ouvert depuis mars 2005, l’hôtel-restaurant-spa le Richebourg a la particularité d’avoir des liens très forts avec la vigne. Sa situation, au cœur du vignoble bourguignon, l’explique. Son nom, donné en hommage au grand cru de Vosne-Romanée, en témoigne. Mais c’est surtout son lien avec le domaine viticole Mongeard-Mugneret, dont il est l’une des diversifications, qu’il faut retenir. « Notre force, aujourd’hui, est de pouvoir nous appuyer sur notre domaine viticole, un domaine 100 % propriétaire-récoltant sur 35 hectares répartis principalement sur la côte de Nuits. Il appartient à notre famille depuis neuf générations. Ce qui fait du Richebourg, un véritable complexe hôtelier qui a une entière légitimité en ce qui concerne l’œnotourisme », confie Lucie Mongeard, la directrice de l’établissement. Pour parfaire cette légitimité et s’adapter aux nouvelles exigences de sa clientèle, l’hôtel s’agrandit et construit un nouvel espace de détente baptisé vineaSpa. Un nom fidèle à la tradition viticole.

Matériaux nobles et locaux

Les travaux projetés depuis 2013 ont été lancés cette année. D’un budget qui s’élève à 1,4 million, ils font la part belle aux matériaux régionaux : pierre de Bourgogne, bois des forêts du Morvan… « Comme pour la construction de l’hôtel, ce sont des entreprises locales qui interviennent de A à Z sur le chantier du spa », précise Lucie Mongeard. « Comme nous recevons des gens du monde entier, aussi bien du Brésil, du Japon que des États-Unis et même des Français qui ne connaissent pas forcément la région, il est impératif pour nous d’être une vitrine de nos ressources locales », rajoute la directrice de l’hôtel. Elle a d’ailleurs choisi des ceps de vigne, qui seront incrustés dans le carrelage, pour décorer le futur spa. Des ceps du climat Richebourg, bien sûr.

Ouverture le 20 janvier

Le nouveau spa ouvrira le 20 janvier 2018. D’une superficie de 450 m², il occupera les deux étages d’une construction neuve, adjacente au bâtiment de l’hôtel et reliée par une coursive. Un plus pour les clients qui n’auront pas besoin de sortir à l’extérieur pour y accéder.

Ouvert 7/7 jours, il mettra à disposition un bassin aqualudique de 28 m² avec plusieurs positions de massage, dont un col de cygne, un bain bouillonnant, un hammam, un sauna, trois douches « expériences multisensorielles » (avec des procédés de chromothérapie et d’aromathérapie). Il abritera aussi quatre cabines, dont deux pour des soins en duo. Des équipements indispensables à tout établissement de standing. « Avec la forte augmentation des spas en France, mais aussi à l’étranger, nous voulions nous agrandir et offrir à notre clientèle un maximum de bien-être. », souligne Lucie Mongeard qui souhaite, à moyen terme, donner une 5e étoile à son établissement.

Lucie Mongeard pose sur le chantier de son nouveau spa.
Lucie Mongeard pose sur le chantier de son nouveau spa.
Partages
2

Vous aimerez peut-être aussi