Envie de s’évader sans se ruiner ? De changer les idées de la copine qui vient de se faire plaquer ? Envie, malgré tout l’amour qu’on porte à son homme chéri, de passer quelques journées loin du diktat des chaussettes sales et de la lunette des toilettes laissée relevée ? voici quelques idées de longs week-ends entre elles pour moins de 500 euros chacune, aller-retour compris.

 

BARCELONE,
FESTIVE ESPAGNOLE

 

evasion-feb1-3Les filles adorent Barcelone. Ici, c’est fiesta sur commande : aux  » culturelles  » le modernisme catalan de Gaudi, aux gourmandes la féerie des tapas, aux accros du bronzage le glamour de la plage de la Barceloneta, aux sportives le kid surf et la planche à voile…

Barcelone est aussi un remède contre l’ennui. Les soirées y sont endiablées, les discothèques déchirantes et les bars innombrables. Elle est la cité idéale pour une virée entre copines.

Pour y aller, les solutions ne manquent pas. Par la route, prévoir 150 euros à se partager en covoiturage. D’un charme différent, pour 120 à 150 euros en période estivale, Eurolines propose depuis Dijon des trajets en bus d’une douzaine d’heures. A moins d’opter pour la solution ID Bus depuis Lyon: l’aller-retour peut revenir à moins de 100 euros, à condition d’apprécier l’enchainement des transports entre bus et train. La SNCF, justement, et la RENFE proposent également des solutions à partir de 160 euros au départ de Dijon.

Coté hébergement, les solutions sont légion. Un appartement idéalement situé à proximité des Ramblas permet, pour une centaine d’euros la nuit et pour quatre personnes, de bénéficier des avantages économiques (il y a une cuisine sur place!) d’une auberge espagnole vécue sur le tard. L’option du petit hôtel de charme dans le barrio gotico n’est pas mal non plus. D’autant que la carte 10 trajets du métro permet de parcourir Barcelone de art en part pour quelques pesetas: 11 euros en tout !

MARRAKECH,
BELLE ORIENTALE

 

evasion-feb1-2Au pied de l’Atlas, Marrakech mêle dépaysement et bien-être. Cette ville en mutation, dont les couleurs et les odeurs méritent à elles seules le voyage, ne laisse personne indifférent.

Entre copines, elle offre même une multitude de possibilités pour s’amuser et se détendre. Au programme du very good trip à la sauce marocaine: ‘offrir un henné sur la place Jemaa-El-Fna la journée, déguster un tajine le soir venu, se prélasser dans un hammam avant de profiter d’un massage aux parfums ensorcelants, se rafraîchir avec un thé glacé ou encore s’affaler dans les coussins d’un bar de la médina…

Marrakech est un tourbillon de rencontres, elle change de visage dès que tombe la nuit. La ville nouvelle et les discothèques attirent alors les Marocains autant que les touristes. Marrakech est à 1h30 à peine de vol depuis Dole, pour 180 euros par personne l’été dernier. Les solutions d’hébergement sont variées. Entre le riad grand luxe avec son spa, le riad traditionnel ou plus simplement l’appartement, elles sont surtout très accessibles, à rarement plus de 50 euros la nuit par personne.

Sur place, rien ne remplace les bonnes babouches, la marche étant propice à la découverte des secrets de la vieille ville et du souk. Si l’on se déplace à trois ou quatre, le taxi est aussi un moyen idéal pour apprécier confortablement le charme et la douceur de l’Orient.

ROME,
SUBLIME TENTATRICE

 

evasion-feb1-4Sous le ciel de l’Italie, la vie a les couleurs de l’amour et des plaisirs. Autant commencer par Rome pour se « frotter » aux Italiens, en tout bien, tout honneur.

Cette capitale de près de trois millions d’habitants est à elle seule un voyage entre mythe et réalité. Colisée, Vatican, Fontaine de Trévi : visités entre filles, les grands classiques du patrimoine ont la saveur de la dolce vita, au cœur d’une cité à la frénésie envoûtante. Manque plus que Marcello Mastroianni pour que la fête soit totale. Paris n’a pas le monopole du romantisme. C’est inscrit dans son nom « Rome » commence et fini comme romantisme.

Cela dit, mieux vaut prévoir un budget consistant pour le shopping. Ici, les tentations sont omniprésentes. Rome est faite pour être croquée à pleines dents.

Au-delà du cliché des spaghettis et des pizzas qu’il faut malgré tout essayer, c’est le royaume des antipasti. Pour y aller, plusieurs options. Par bus, il en coûte 100 à 150 euros et 17 heures de trajets. En train de nuit, c’est 276 euros et 11 heures de voyage, changements et compartiments féminins compris. Comme bon nombre de capitales européennes, Rome est une ville assez chère.

Pour y dormir, certains sites internet permettent toutefois de louer un appartement pour quatre personnes pendant quatre jours avec un budget proche de 350 euros. Sur place, hormis de bonnes chaussures, le billet BTI, valable trois jours pour environ 17 euros, est un indispensable investissement. Le romantisme à l’italienne, ça se mérite aussi.

 

 

LA CORSE,
ENTRE MER ET MONTAGNES

evasion-feb1-5Et pourquoi pas l’Île de Beauté ? La Corse n’a pas volé son surnom. Cette montagne dans la mer a du bonheur à revendre. Et toute une mosaïque de tentations pour un court séjour : plaisirs balnéaires et plages de rêve, villages de caractère et villes chargées d’histoire, chemins gourmands et repaires dédiés au bien –être…

Aux anges, la randonneuse patentée s’offrira une sortie sur le GR le plus spectaculaire d’Europe, pendant que d’autres marcheuses s’essaieront au shopping « à l’Ajaccienne », c’est-à-dire sans lésiner sur la coquetterie. Soleil, douceur et ressourcement garantis, même bien après l’effervescence estivale. Et cette fin de soirée au son des guitares ? Ce coucher de soleil indécent ? Cette oursinade à même la plage… La plus proche des destinations exotiques, on vous dit !
Un avantage de taille : hors saison, les prix sont beaucoup moins épicés, de même que l’humeur proverbiale de certains commerçants. Bref, tout est plus authentique et réuni pour goûter à un art de vivre nustrale 100 % plaisir.

En avion, compter environ 200 euros pour l’AR depuis Orly à destination d’Ajaccio, Bastia, Calvi ou Figari. Même chose depuis Dole vers Bastia, quand la ligne est en opération. Pour le ferry depuis Marseille, Toulon, Nice ou Livourne, les prix sont très variables selon le moment et la compagnie, mais en s’y prenant bien à l’avance…

 

 

 

 

Partages

Vous aimerez peut-être aussi