Quand les fêtes approchent, on veut être à son avantage, se montrer plus élégante qu’à l’accoutumée.
Une fois qu’on a choisi la tenue idéale, on se concentre sur la coiffure et le maquillage, sans oublier de prendre soin de sa ligne.
Véronique Zeroual, directrice de l’école Futura et de Futur Slim, nous donne ses conseils pour être la plus belle pour aller réveillonner sans craindre les excès.
Les fêtes restent un moment privilégié pour sortir de l’ordinaire en arborant une coiffure originale et sophistiquée.
Le chignon, trop longtemps méprisé et associé à nos grands-mères, revient à la mode dans des versions plus modernes. Pas besoin d’être une pro pour avoir le cheveu haut !

coiffure-feb2

Contrairement aux idées reçues, pas besoin d’avoir les cheveux longs pour se parer d’un beau chignon. Il suffit d’acquérir un postiche qui permettra un joli rendu épaisseur et longueur. Un chignon réussi ne doit pas transformer le visage mais respecter le mouvement naturel de la coiffure à l’avant afin de ne pas avoir l’air d’en faire trop. On va préférer se consacrer sur l’arrière de la tête et garder à l’esprit le mot d’ordre: naturel !

 

 

 

Le chignon romantique

 

C’est le chignon le plus facile à réaliser seule, même quand on débute. Il tient son côté romantique des mèches qui tombent en boucle. Il suffit de faire une queue-de-cheval à mi-hauteur de la tête.
Pour dissimuler l’élastique, on enroule une mèche tout autour. On frise les cheveux au fer puis on les place, mèche à mèche, autour de l’attache, en les fixant avec une pince à chignon plantée dans l’élastique.

 

Le chignon escargot

 

Une petite variante du chignon romantique pour celles qui n’ont pas de fer à friser. On entortille au maximum chaque mèche entre ses doigts et on les attache dans l’élastique. Si on ajoute un donut sur lequel on entortille les mèches, on amplifie le volume et on obtient un plus gros chignon.

Pour donner du volume, on peut aussi acheter, pour moins de 20 euros, un peigne avec une mèche ou une queue intégrée que l’on plante dans la vraie queue de-cheval et que l’on tournicote avec les vrais cheveux.

Pour quelque chose de plus poussé (comme sur la photo ci-dessus), on lisse chaque mèche que l’on pose ensuite pour former une coque. Cela demande toutefois une certaine expérience du chignon. Il ne reste plus qu’à s’éclater en ajoutant quelques accessoires dans le chignon désormais désacralisé !

FUTURA ÉCOLE PRIVÉE ET FUTUR SLIM
6 rue du Cap Vert, 21800 Quétigny
Tél. : 03.80.71.14.00
futura21@orange.fr
Partages

Vous aimerez peut-être aussi