BMW revient sur le marché des cabriolets compacts premium après plus d’un an d’absence et l’arrêt de la Série 1 cabriolet. Adélaïde Jarre, conseillère commerciale chez Savy 21, en est ravie : elle a fait du modèle « topless » de la série 2 son véhicule de fonction. Et n’est pas à découvert d’arguments à ce sujet.

aDSC07685

Elégante : “Je suis tout de suite tombée amoureuse de cette série 2 qui est encore plus élégante et valorisante que sa devancière. Elle est aussi plus longue et plus large mais a su garder des dimensions raisonnables, ce qui est quand même l’idéal en condition urbaine, notamment dans les petites rues de Dijon ou de Beaune ».

Sportive : Une Série 2 cabriolet à la ligne certes adoucie mais qui fait toujours honneur à la sportivité de la marque. « C’est aussi cela que j’aime chez BMW, le plaisir de conduite est inscrit dans ses gènes avec une position derrière le volant juste parfaite et un centre de gravité abaissé. Les virages s’enchainent sans aucune prise de roulis et une grande précision. Sur de longues distance, c’est très appréciable et même reposant. » D’autant que l’association d’une « direction directe » et de la propulsion inspire une conduite assez « fun », propre à renforcer l’indiscutable côté « plaisir » d’un cabriolet.

Hivernale : Avec BMW, on sait à quoi s’attendre en terme de finition. « La série 2 est très soignée. A partir de la gamme luxury ou de la M Sport que nous essayons aujourd’hui, nous disposons des équipements spécifiques à la conduite en plein air comme le filet anti remous, mais aussi des sièges et un volant chauffants. C’est redoutable d’efficacité et permet d’avoir le plaisir de pouvoir rouler décapoté même hors saison estivale. Magique. »

EstivaleMais sur les petites routes qui conduisent Adélaïde de Marsannay-la-Côte à Corcelles-les-Monts, le soleil est bien présent et les températures flirtent avec les 30 degrés. Notre pilote du jour ne se prive pas du plaisir de rouler cheveux au vent. « Là aussi le travail des ingénieurs a été très abouti, avec une capote qui s’oublie en moins de 20 secondes et ce, jusqu’à 50 km/h. Au-delà de cet indéniable aspect pratique, l’insonorisation de la toile et le travail du windstop sont très efficaces. Ces cabriolets sont adaptés à toutes les saisons, ce qui vous me l’accorderez est quand même bien utile en Bourgogne. » BMW a fait le choix de conserver une capote en toile, mais de dernière génération,  afin d’offrir davantage d’espace à bord et de préserver un beau volume du coffre que cela soit en situation ouverte ou non.

Bien motorisée : Pas moins de 7 moteurs sont disponibles sur la Série 2 coupé, allant du 3 cylindres (de 136 à 245 chevaux) au 6 cylindres de la M235i de 326 chevaux. « Un monstre », s’amuse Adélaïde, mais pour ce genre de véhicule orienté vers le plaisir, « le 118 d de 150 chevaux est parfait : il est sobre comme un moineau, souple, notamment grâce à sa boîte automatique à 8 rapports, la meilleure du marché selon moi ». Avec cette série 2 décapotable très à l’aise en Topless, l’été s’annonce chaud.

aDSC07682

Fiche technique

Motorisation

  • Moteur : diesel, 4 cylindres en ligne, 16 s
  • Cylindrée : 1 995 cm3
  • Puissance fiscale : 8 CV
  • Puissance max : 150 ch / 110 kW  à 4000 tr/min
  • Couple max : 320 Nm à 1 500 tr/min

Transmissions

  • Propulsion : boite 6 vitesses

Poids et mesures

  • Dimensions (L x l x h) : 4.43 m / 1.77 m / 1.42 m
  • Réservoir : 52 l
  • Poids à vide : 1 520 kg 
  • Volume coffre (min/max) : 280 dm3 / 335 dm3

Performances

  • Vitesse max : 209 km/h
  • 0 à 100 km/h : 8,9 s

Consommation

  • Urbaine : 5,5 l/100 km
  • Extra-urbaine : 4,1 l/100 km
  • Mixte : 4,6 l/100 km
  • Emissions de CO2 : 122 g/km

aDSC07675

Partages

Vous aimerez peut-être aussi