Ayité Mensah est hypnothérapeute. Contrairement aux idées reçues, il n’endort pas ses clients mais les révèle à leur conscience modifiée. Ce qui peut faire beaucoup de bien !

Connue depuis la nuit des temps pour ses bienfaits, l’hypnose reste un domaine qui intrigue. En réalité, l’hypnose n’est pas un sommeil profond mais un état de transe que nous vivons tous au quotidien sans le percevoir. L’esprit qui décroche un instant, une rêverie éveillée ou une forte concentration devant un écran au point d’en oublier le temps qui passe sont autant d’états
de conscience modifiée. Plus performant et plus réceptif à certains apprentissages, installé dans cette phase d’inconscience naturelle, le patient, avec l’aide de l’hypnothérapeute, perçoit autrement les choses. Ayité Mensah permet à ses clients de traverser des épreuves ou de réorganiser leurs pensées pour emprunter le chemin de la réussite. À ceux qui pensent avoir tout essayé ou qui ont pris l’habitude de « faire avec » un mal persistant, l’hypnose peut apporter une réponse. Grâce à des thérapies brèves au cours desquelles il passe par une phase d’écoute, Ayité Mensah accompagne le patient dans l’hypnose en prodiguant à l’inconscient le message adapté, personnalisé, qui répondra aux besoins évoqués en séance. Développement personnel, santé, bien-être ou préparation mentale : le praticien en hypnose possède un large champ d’interventions. Voici dix bonnes raisons de le rencontrer.

La concentration : L’hypnose permet d’optimiser sa capacité à se concentrer. Cette technique se traduira par de meilleures performances ou résultats, que l’on soit étudiant ou sportif.

La gestion du stress : Chacun à sa manière peut être concerné. L’hypnose permet de percevoir une situation stressante de façon différente, pour mieux la gérer ou de mieux contrôler son état interne.

La confiance en soi : La peur de perdre ou, a contrario, la peur de gagner peuvent être handicapantes, notamment pour un sportif. Avec l’hypnose, le thérapeute travaille pour faire passer un message, qui permettra au patient de restituer ce qu’il est capable de faire, de réussir ce qu’il est en mesure d’accomplir.

Le sommeil : Des difficultés à dormir peuvent traduire des pensées qui ne cessent de trotter dans la tête. L’hypnose peut intervenir afin de trouver les problématiques cachées dans l’inconscient et ainsi permettre au patient de retrouver un sommeil réparateur en s’attaquant à la cause et non à la conséquence.

Les problèmes dermatologiques : Des plaques rouges sur la peau peuvent être la résurgence d’un problème enfoui sur lequel l’hypnothérapeute va travailler. Son intervention peut ainsi permettre de diminuer ou d’arrêter ces manifestations dermatologiques.

Les angoisses : Une situation déstabilisante qui génère des symptômes, une peur de l’inconnu, une forte inquiétude face à un résultat à atteindre : autant de situations où le thérapeute peut intervenir pour atténuer ou faire disparaître l’angoisse ressentie.

Les phobies : Dans le cas d’une peur irrationnelle, qui ne se contrôle pas (comme la peur du vide, des araignées ou encore du noir), même si le déclencheur n’est pas dentifié, l’hypnose a la capacité de libérer le patient d’une situation contraignante.

Le deuil ou la séparation : Pour ceux qui ont du mal à faire face, à tourner la page ou bien qui pensent l’avoir fait mais qui constatent que quelque chose reste bloqué, l’hypnose apporte un accompagnement bienveillant dans la démarche de séparation.

Le traitement des addictions : Quelle que soit l’addiction dont souffre un patient (tabac, alcool ou drogue pour les plus connues), le thérapeute peut intervenir et la traiter par l’hypnose.

Le stress post-traumatique : Outre les forces de l’ordre, les militaires engagés dans un conflit et les urgentistes, l’hypnose peut aider une personne ayant vécu un accident de la vie traumatisant, une émotion forte qui a laissé des séquelles à court ou long terme.

La préparation à l’accouchement : Dans cette situation, l’hypnose permettra à la future maman de se projeter dans un accouchement qui se passe bien. Accompagnée par le thérapeute, elle visualisera l’événement de façon positive.

L’accompagnement dans une thérapie lourde : L’hypnose peut, de manière complémentaire, aider un patient qui suit une thérapie lourde telle qu’une chimiothérapie. Elle permettra de mieux supporter le traitement. L’hypnose a également un rôle à jouer auprès des aidants, pour leur permettre de mieux vivre cette période difficile.

L’intervention chirurgicale : Dans certains hôpitaux, des unités spécialisées dans la prise en charge de la douleur utilisent l’hypnose. La technique permet d’éviter l’anesthésie générale pendant une intervention et ainsi d’éviter certains effets secondaires.

Contact : Ayté MENSAH, hypnothérapeute. 7, rue de la grande Fin à Fontaine-lès-Dijon. Tél : 06 71 62 01 37. http://dijon-hypnose-therapeute-coaching.fr

Partages

Vous aimerez peut-être aussi