L’événementiel peut faire rêver, il n’en demeure pas moins un exercice difficile, fait de rigueur et de dévouement. Sophie Charpentier (EMA Ambiance) et Cécile Sagory (Kook’In Traiteur) forment un duo efficace et pétillant, complémentaire aussi. Commentaires croisés, service compris.

Par Julie Letourneur – Photo : Christophe Remondière

La première est normande d’origine, la seconde vient de Bretagne. Elles ont en commun le caractère et l’humour. Sophie Charpentier et Cécile Sagory ont aussi un joli sens du service. Après plusieurs mois passés aux Etats-Unis, Sophie a fait ses armes dans l’hôtellerie puis dans le commerce avant de rejoindre l’équipe de Sylvain Camos chez EMA Ambiances. Louer
du matériel de cuisine et de restauration impliquait pour elle de faire le lien entre organisateurs d’événements
et restaurateurs. « J’avais déjà une vision de l’événementiel et de l’habillage qui va avec. Je connaissais aussi certains partenaires et leurs méthodes de travail, notamment celles des traiteurs. »

Accords saveurs et ambiance

Cécile, pour sa part, a évolué dans les métiers de la restauration, de la pâtisserie en particulier, se formant auprès de chefs étoilés aux quatre coins de la France avant de devenir l’une des associées de la réputée Auberge de la Charme à Prenois. « Nous avons très vite eu beaucoup de demandes pour aller chez les particuliers ou pour assurer les repas de mariages, nous avons donc créé la branche traiteur Kook’In dont je m’occupe. » Traiteur officiel du DFCO et d’entreprises locales, Kook’In a assuré le repas pour une quarantaine de mariages en 2015. Sophie insiste sur la complémentarité entre les deux métiers : « un bon plat dans une ambiance loupée ou une super ambiance avec un repas fade, dans les deux cas il manque quelque chose ». Du buffet campagnard au repas plus sophistiqué, l’accord entre les saveurs et l’ambiance tient souvent au respect de la thématique choisie. « Sophie peut me trouver des idées pour satisfaire une demande et moi je peux apporter une touche de couleur ou un style dans un dessert pour m’intégrer à son thème sans en faire trop », reprend Cécile. Pour l’une, comme pour l’autre, le sur-mesure est de mise, peu importe la cérémonie, qu’elle soit privée ou professionnelle. En toute circonstance, chaque budget doit aussi trouver une réponse adaptée. Leurs professions respectives les passionnent mais Cécile Sagory et Sophie Charpentier ont une vision commune de l’événementiel, celle qui consiste à « créer un moment unique pour le client, un moment qui restera dans les mémoires ». Les deux femmes se retrouvent également sur le terrain du mariage. Sophie se dit touchée par cette immersion « dans un moment privilégié de la vie des gens ». Cécile Sagory met en avant l’humain : « On travaille parfois sur des événements qui claquent avec des stars, c’est le côté bling-bling, mais on fait surtout du Monsieur et Madame Tout-le-monde. Toutes ces personnes sont intéressantes, ce sont surtout les rencontres qui nous touchent. »

Sans tambours ni paillettes

Créer l’événement, le concevoir, c’est avant toute chose se mettre au service d’un projet, une idée, avec un œil averti, une expertise. On parle ici d’un métier, pas une fantaisie. Sophie Charpentier replace d’ailleurs les choses dans leur contexte : « Trop de gens se lancent dans l’événementiel pour le côté paillettes mais notre métier, c’est le contraire. On travaille en retrait, au service de tous, sans jamais être à leur contact. Je passe plus de temps en pantalon sale et chaussures de sécurité que sur des talons hauts ». Ce travail de terrain suscite chez les deux « pros » une certaine exaltation. Cécile se réjouit de sortir du confort de l’Auberge de la Charme, de découvrir de nouveaux lieux et de se confronter aux impondérables : « Il faut toujours avoir un plan B et savoir tout faire, faire face à l’imprévu, j’ai toujours ma boite à bazar qui contient aussi bien des pansements que du scotch ou des chewing-gums. » Sophie se délecte de concevoir des ambiances en lien avec les clients et de voir les projets prendre forme : « Plutôt me pendre que de rester enfermée à tamponner des papiers, ça n’est pas pour moi ! » Mais elles s’appuient surtout sur les équipes qui les accompagnent. Sans jamais se défaire des qualités requises pour suivre leurs voies et envisager une carrière dans l’événementiel, spontanément et unanimement citées : réactivité, créativité et débrouillardise. Le sourire et le dynamisme, c’est le plus, le cadeau de la maison.

Partages

Vous aimerez peut-être aussi