Après 25 ans dans une marque de bijouterie prestigieuse, Nathalie Geffroy a voulu suivre son propre chemin. Parce que le charme d’un ornement n’a pas d’âge, elle a créé Intemporel, rue des Forges. Un univers bien à elle, qu’elle cultive en version XXL avec des créations allant de Dijon jusqu’en Inde.

Pour être convaincu une bonne fois pour toutes de la passion de Nathalie Geffroy, il suffit de voir ses yeux briller quand elle parle de son métier. L’entrain n’est pas feint. Désormais à la tête de sa boutique, elle se laisse porter par son intuition et ses compétences pour sélectionner les créateurs qui embelliront sa vitrine. « Pour trouver, je fouine ici ou là, sur les blogs, dans les magazines, dans les salons ou dans les rayons des dénicheurs de talent. » Nathalie a découvert quelques perles rares sur lesquelles elle ne tarie pas d’éloges. Pas de grands noms dans la boutique mais des créateurs bourrés de talent et de créativité. « Je ne vends pas de marques qui veulent briller partout, mais plutôt des bijoutiers intimistes qui ne sont présents que dans quelques boutiques. » La commerçante fait part belle aux originaux. Et elle ne s’interdit rien : elle a rencontré des artistes français en majorité, mais aussi belges et suisses. « J’ai échangé avec la plupart d’entre eux et j’ai marché au feeling. J’ai ressenti la passion dans les collections et je crois que je ne me suis pas trompée car les Dijonnais et Dijonnaises semblent apprécier. » La gérante revendique ses coups de cœur, et ils sont nombreux ! Les animaux en porcelaine juchés sur des boucles d’oreilles imaginées par Nach, le travail des pierres naturelles de RoseKafé, les montres Briston, les cabas Improbables imaginés par une avocate reconvertie, les nœuds papillon en bois conçus à quelques encablures de Dijon par Oncle Pape, les bijoux à plumes de Stalactite… La panoplie est complète ! Demain, d’autres créateurs viendront animer la vitrine d’Intemporel avec de nouvelles tendances. C’est là aussi la clé d’une belle maison du bijou, lorsqu’elle sait réinventer sa collection, s’ouvrir d’autres horizons. Les habituées en redemandent.

 


DE DIJON À JAIPUR


 

Il faut dire que Nathalie se donne du mal. Elle va même chercher l’inspiration jusqu’à l’autre bout du monde. « Mon conjoint Frédéric, m’a fait découvrir l’Inde et nous y allons régulièrement. J’ai ainsi été sensibilisée au milieu fermé du bijou à Jaipur. » Destination bien connue des grands joailliers qui viennent y chercher leurs pierres précieuses, Jaipur est alors une immense source d’inspiration. Dans son commerce, elle affiche d’ailleurs fièrement les pierres indiennes. Qu’ils viennent de l’imagination d’un jeune créateur local ou des contrées lointaines, les bijoux de cette boutique ont tous une place, une histoire et une symbolique singulière. Ils partent ensuite à la conquête des femmes, mais aussi des hommes puisque des accessoires masculins existent aussi. Et en cas de doute, il suffit de se tourner vers la pétillante Nathalie. Sa bienveillance et ce je-ne-sais-quoi donnant l’impression d’être avec une amie apporteront le juste conseil. Un bel accueil est si agréable qu’il devrait être aussi intemporel qu’un beau bijou.

Intemporel - © Christophe Remondière

Intemporel - © Christophe Remondière

Partages

Vous aimerez peut-être aussi