Le Châtillonnais et le nord de la Côte-d’Or sont des territoires à découvrir, avec la soif des conquêtes digne de l’époque gallo-romaine. Outre l’incontournable site d’Alésia et le vase de Vix, les étapes ne manquent pas le long de la route du crémant et au-delà. En route, par Toutatis !

 

La Côte-d’Or est d’une beauté rare, surtout en automne. Sa partie nord appelle naturellement aux balades champêtres, et cultive aussi quelques trésors d’histoire. En voici la preuve, avec Côte-d’Or Tourisme comme guide particulier.


ÉTAPE 1 VENI VIDI VICI


« Alésia ? Connais pas Alésia ! Personne ne sait où se trouve Alésia. » En dehors du chauvinisme gaulois de la BD de Goscinny et Uderzo, le nom seul d’Alésia évoque un large pan d’histoire. César et Vercingétorix, qui ne s’aimaient pas beaucoup, s’y sont livrés bataille. Le Muséoparc d’Alise-Sainte-Reine donne les clés pour comprendre cette époque. Depuis 2012, le centre d’interprétation se plie en quatre pour que le visiteur apprenne de façon ludique. 450 000 curieux ont été conquis. Sur le terrain, la colossale statue de Vercingétorix et le site archéologique donne une autre dimension à cette promenade éducative. Alésia, on connait, et on y reviendra.

Muséoparc Alésia, 1 route des Trois Ormeaux à Alise-Sainte-Reine. ©Clement Bonvalot
Muséoparc Alésia, 1 route des Trois Ormeaux à Alise-Sainte-Reine.


ÉTAPE 2 VIX FAIT, BIEN FAIT


 

Les passionnés d’histoire poursuivront leur quête en allant à la découverte du vase de Vix, mis à jour en 1953. Pièce maitresse du musée du Pays Châtillonnais, le célèbre contenant en bronze témoigne lui aussi de l’Antiquité. À côté, les ex-voto des sanctuaires gallo-romains renvoient aux pratiques culturelles de l’époque où le site archéologique du Mont Lassois était un lieu de vie. La nouvelle salle d’exposition permanente « le Châtillonnais, un cabinet de curiosités à ciel ouvert » permet d’apprécier la superbe collection ornithologique du musée.

Musée du Pays Châtillonnais, 14 rue de la Libération à Châtillon-sur-Seine. ©Jacques Blanchard
Musée du Pays Châtillonnais, 14 rue de la Libération à Châtillon-sur-Seine.


ÉTAPE 3 LE VIN RÉVÉLÉ


La vigne est l’ADN de la Côte-d’Or et le Châtillonnais ne déroge pas à cette règle. Sur la route du crémant, aux portes de la Champagne, l’oenocentre Ampélopsis permet de mieux appréhender l’univers du vin. Un parcours éveille les cinq sens, entre expositions et ateliers pédagogiques. Des outils d’antan aux dégustations, le monde du vin révèle quelques secrets. Il en a tellement qu’il peut bien en garder un peu sous la vigne…

Oenocentre Ampélopsis, 3 rue derrière l'Eglise à Massigny. ©Côte d'Or Tourisme
Oenocentre Ampélopsis, 3 rue derrière l’Eglise à Massigny.

 


ÉTAPE 4 CHÂTEAU CHAMPÊTRE


 

La Renaissance est également à l’honneur dans cette zone du département, comme en témoigne le château de Montigny-sur-Aube. Édifiée en 1550 sur une forteresse médiévale dont il reste une trace visible, cette demeure donne sur un parc à l’anglaise dont on profite encore à l’automne. Flâner dans les allées dorées par les feuilles qui mènent jusqu’à l’oisellerie est un vrai plaisir. Outre la bâtisse et le parc, la remarquable chapelle et sa porte décorée méritent de s’y attarder. Pour apprécier plus encore la découverte, la visite guidée du château et l’audio-guide pour les extérieurs sont de précieux alliés.

Château de Montigny-sur-Aube, RD996 à Montigny-sur-Aube. ©Côte d'Or Tourisme
Château de Montigny-sur-Aube, RD996 à Montigny-sur-Aube.

 


ÉTAPE 5 UNE TABLE FLEURIE


 

Pour faire bonne chère, le Sabot de Vénus tombe à point nommé. Depuis une quinzaine d’années, le restaurant qui porte le nom d’une fleur fait saliver les gourmets. La carte ne dit pas autre chose : cocotte de gambas et saumon fumé, joues de porc aux girolles… Tous à couverts ! L’enseigne propose aussi ses services de traiteur et un gîte au coeur du parc national Champagne- Bourgogne. Une offre aussi complète ne se trouve pas sous le sabot d’un cheval…

Le Sabot de Venus, 13 Grande Rue à Bure-les-Templiers. ©Côte d'Or Tourisme
Le Sabot de Venus, 13 Grande Rue à Bure-les-Templiers.

 


ÉTAPE 6 FUNAMBULE SUR PIERRES


 

Le Châtillonnais ne manque pas de parcours de randonnées. Site classé, le cirque de la Coquille en est l’un des plus appréciables. Le promeneur évolue dans un cadre pittoresque, et croise notamment un manoir du XVe siècle typiquement bourguignon. Le long de la Coquille qui prend sa source dans ses éboulis calcaires, la randonnée fait une boucle au départ d’Aignay-le-Duc. Les moins intrépides opteront pour la version courte de la balade, à deux kilomètres du lavoir. Pour ne pas avoir à jouer le funambule sur les passages à fort dénivelé et le sol parfois chaotique, il est préférable de se munir de bonnes chaussures de marche.

Cirque de la coquille, rue de Congés à Etalante. ©CEN Bourgogne ©Côte d'Or Tourisme
Cirque de la coquille, rue de Congés à Etalante.

 


ÉTAPE 7 GÎTE MÉLOMANE


 

Nid douillet installé dans une ferme du XVIème siècle restaurée, le Clos d’Orret offre un panorama exceptionnel sur le Val de Seine. Anne-Lise et Jacques partagent leurs coups de coeur et leur table sur réservation. Petite particularité : virtuoses comme simples curieux pourront profiter de la salle de musique toute équipée : un orgue, un piano, un harmonium et même… une épinette, de la famille des clavecins. Attention, interdit de jouer les Mozart à partir d’une certaine heure. Même pour une petite musique de nuit.

Le Clos d'Orret, Le Bourg à Orret. ©Gîte de France
Le Clos d’Orret, Le Bourg à Orret.

 

Partages

Vous aimerez peut-être aussi