Catherine Roumier-Letelu (In&Fi Crédits) est une spécialiste du courtage immobilier reconnue à l’échelle du Grand Est. Cet ange gardien de l’emprunt répond à vos questions.

Je gagne 2 100 euros nets par mois et ma banque me refuse un prêt pour l’achat d’un appartement à Dijon d’une valeur de 180000 euros. Je n’ai pourtant qu’un petit crédit de 321 euros par mois sur ma voiture. Est-ce normal ? Sophie – Dijon

Cela me semble logique car le taux d’endettement ne doit pas dépasser 33% de votre revenu, soit dans votre cas 700 € moins les 321 € pour votre voiture. Il vous reste alors une capacité d’emprunt mensuel de 379 €, ce qui correspond sur 25 ans à un crédit d’environ 92000 €. Reste à savoir ce que vous devez encore embourser de votre petit crédit ? N’hésitez pas à me contacter, pour que l’on étudie ensemble votre capacité de financement.

Le banquier de mon compte courant estime que mon taux d’endettement lui permet de m’accorder un prêt immobilier. Mais il me fait une forme de chantage pour que je rapatrie dans sa banque mon petit pécule de 16 000 euros que j’ai placé ailleurs. Je ne souhaite pas mettre « tous mes oeufs dans le même panier » car je fais moyennement confiance à mon banquier. Sa demande est-elle légale ? Anonyme

Sa demande semble plutôt commerciale. Il vous accorde un prêt immobilier dans le cadre d’une relation qu’il souhaite globale. Le fait de tout avoir dans la même banque peut aussi simplifier les relations et la gestion au quotidien. Ceci dit, c’est vous qui décidez ce que vous voulez faire, et où vous placez la limite de votre négociation.

Comment se calcule réellement le montant du prêt que je dois contracter au moment de l’achat de ma future maison ? Les trois conseillers bancaires que j’ai vu m’ont fait des tableaux auxquels je ne comprends pas tout… Et eux-même semblent se perdre dans leurs explications ! Bref, je ne suis pas sûr qu’ils maîtrisent vraiment leur sujet. Marie – Marsannay-la-Côte

Le calcul s’effectue vraiment en fonction de votre situation personnelle. Votre banquier doit respecter des critères d’octroi qui sont liés au taux d’endettement et au reste à vivre après règlement des mensualités. Les critères varient sensiblement en fonction des banques. Mon rôle en tant que courtier est justement de vous aider à décrypter le langage des banques et à vous accompagner à chaque étape de votre projet.

J’ai un projet immobilier assez important. Je souhaite donc m’assurer les services d’un courtier. Mais si le projet devait ne pas aller au bout, quels sont les frais que je devrais tout de même à la société de courtage ? Franck – Beaune

En faisant appel à mes services, vous signerez un contrat de recherche en financement qui fixe le montant des honoraires et qui stipule que ces derniers ne sont dus que lorsque le financement recherché a été trouvé et mis en place. Donc si le projet ne va pas au bout, vous n’aurez pas de frais à régler.


Posez vos questions à notre courtière qui vous répondra dans notre prochain numéro.

contact@femmesenbourgogne.com


Partages

Vous aimerez peut-être aussi