Littéralement métamorphosée, la nouvelle 3008 réunit de sérieux atouts pour conquérir le segment porteur des SUV. Grande amoureuse des félins qu’elle sauve avec son association Chat libre, Isabelle Pierrey apprécie par analogie l’agilité et le sentiment de liberté qui se dégagent du petit prodige automobile à la française.

Le Peugeot nouveau est arrivé, toutes griffes dehors. La marque sochalienne s’attaque au marché émergent et fortement concurrentiel du SUV, avec des arguments qui sautent aux yeux. En tout point, la lionne fait un effet bœuf. À commencer par « un design magnifique » qui n’a pas échappé au regard avisé d’Isabelle Pierrey, très à l’aise dans le milieu automobile. Dans la vie de tous les jours, Isabelle est responsable du développement commercial et marketing de l’aménageur Semaad, nouvellement rebaptisé SEM (*). L’urbanisme et les grands chantiers occupent donc son quotidien. Mais son rapport à la voiture remonte à plus loin, à ces compétitions vécues auprès de son frère à faire de l’assistance sur les circuits. « On est bien installé en hauteur et avec une large visibilité, l’ambiance est apaisante », constate-telle, appréciant très vite « la souplesse de conduite » de la voiture. Avec le SUV 3008, Peugeot monte d’un cran dans ses prétentions. La française joue sans complexe sur le terrain des allemandes, conservant en elle son ADN historique face aux pièges de la route. Nerveuse et agile, la féline est confortable et rassurante. Cette analogie féline n’est d’ailleurs pas pour déplaire à Isabelle, très impliquée dans Chat libre, une association qui depuis 35 ans stérilise, puce et vaccine les chats de la rue. Ces derniers, parfois à l’état sauvage, n’ont pas vocation à retrouver de foyer, il faut alors leur créer de bonnes conditions de vie.

(*) Aménageur historique de l’agglomération dijonnaise, la société d’économie mixte Semaad vient d’être cédée à des investisseurs privés dont la Caisse d’Epargne tout en prenant le nom de SEM (Société Est Métropoles).


EN CHASSE !


 

La Peugeot fait à sa façon écho à cet esprit de liberté qui chatouille l’instinct animal. Elégante et grand siècle dans la cour du château de Saulon-la-Rue où nous l’avons récupérée, elle se montre réactive et puissante sur le tracé large de la Lino. À Valmy, la voilà parfaitement intégrée à l’ambiance futuriste de la nouvelle ville tertiaire. Séductrice, elle prend facilement la pause devant le siège de la Carsat et ses 600 emplois en cours d’installation, l’une des opérations emblématiques de l’ex-Semaad dont Isabelle est particulièrement fière. Au bleu de la voiture de prêt, notre conductrice préfère toutefois le chic du blanc et du noir. Black and white, rouge ou bleue, cela reste une question de goûts à laquelle la 3008 apporte toutes les réponses. Surtout, parions que ce petit prodige à la française saura positionner le constructeur bleu-blanc-rouge sur un terrain international où on ne l’attendait pas encore. La lionne est en chasse de nouveaux territoires, la concurrence n’a qu’à bien se tenir.

 

Partages

Vous aimerez peut-être aussi