Pour protéger nos yeux des écrans qui envahissent plus ou moins le quotidien, Jean-Charles Bouillot livre une expertise bienvenue, en s’appuyant sur le traitement anti-lumière bleue d’Essilor. Histoire d’y voir un peu plus clair…

Selon une étude, nous passons au moins 3h25 devant un écran chaque jour. C’est beaucoup, et cela ne prend pas en compte l’exposition pour des nécessités professionnelles. Pour élargir ce spectre et donner une idée de l’ampleur du phénomène, il se dit qu’on passerait environ 30% de notre vie devant des écrans LED. En 2016 plus que jamais, pas facile d’y échapper : au travail ou à l’école, la fatigue visuelle arrive dès que l’on retrouve les ordinateurs et les tablettes. À la maison, les consoles de jeux et les téléviseurs prennent le relais. Cette exposition régulière peut engendrer la mort précoce des cellules rétiniennes. Et pour cause, la lumière bleue des écrans à LED n’a rien de reposant : elle se traduit par un inconfort visuel, puis par la sensation des yeux qui tirent en fin de journée. Les fameux picotements que l’on tente de faire disparaître, peine perdue, en se frottant les yeux… Cette fatigue oculaire peut aussi entraîner un dérèglement de notre horloge interne, troubles du sommeil et de l’humeur compris. Dans les cas les plus sérieux, cela peut aller jusqu’à la DMLA, une dégénérescence maculaire liée à l’âge. Dans ce cas, les professionnels de l’optique restent encore les meilleurs conseillers pour garder bon pied bon œil.


PREVENCIA POUR NOS BEAUX YEUX


Car bien sûr, des solutions existent. En premier lieu, un traitement anti-reflet des verres permet d’atténuer le phénomène. Essilor a par exemple mis au point le prevencia, un filtre bloquant les rayons indésirables émis par la lumière artificielle. L’éclairage néfaste est réfléchi par le verre traité sans atteindre l’œil, ce qui renforce le confort visuel. Pour obtenir cette option, elle doit être mentionnée à la commande ou discutée avec un ophtalmologue au moment de l’ordonnance. Le coût de ce traitement reste très accessible, surtout en comparaison des effets procurés. Pour les enfants, tout aussi exposés que les adultes et parfois plus, l’offre préventive permet de contrer ce problème dès le plus jeune âge.


TENDANCE AUTOMNALE


 

Le confort visuel n’est pas incompatible avec l’esthétique, bien au contraire. Cet automne plus que jamais, et même si la forme du visage impose souvent un choix, la tendance est aux formes rondes. Le plus souvent, le style est rétro. Tous les spécialistes vous le diront, les écailles claires ou foncées ont la cote. Quelques marques arrivent en exclusivité dans la boutique comme Céline, Fendi, Balmain ou encore Jimmy Choo avec des modèles très singuliers qui permettent de sortir du lot. Les lunettes sont avant tout un bien médical. Il n’y a qu’à voir les clients multiplier les essayages et les aller-retours devant les présentoirs pour s’en rendre compte : elles sont aussi un accessoire de mode, osons dire de séduction, qu’il convient de bien choisir. Il paraît que tout est dans le regard…

Partages

Vous aimerez peut-être aussi