Le CercleCom, l’association des professionnels de la communication en Côte-d’Or, organise sa 4ème remise de trophées en février. Une façon unique pour les nombreuses femmes du secteur, bien représentées, de montrer leur compétence.

C’est remarquable, le petit monde de la communication fait preuve d’une certaine parité. On note même une forte présence féminine, ce qui n’est pas pour déplaire au triumvirat formé par Arthur Deballon, Marylène Munnier et Chrystelle Vauris, les présidents du CercleCom. D’ailleurs, comment se matérialise cette touche féminine ? « Elles font peut-être preuve d’un regard un peu plus « esthétique » et d’une écoute plus marquée que nos homologues masculins », remarque Chrystelle Vauris. La chargée de communication n’oublie pas de préciser que ses homologues sont encore trop souvent cantonnées à l’aspect créatif et que les décisions, les vraies, reviennent aux hommes.

CercleCom et ses 70 membres veillent à ce renouveau. On compte bien sûr des chargés de communication, mais aussi des photographes, des graphistes, des prestataires dans l’imprimerie, ou l’événementiel. Arthur Deballon entre dans cette dernière catégorie. Le président se réjouit de cette diversité, qui apporte une grande variété dans les approches et des rencontres très enrichissantes.« Avec nos mensuelles, nous allons à la rencontre d’un métier, pour apprendre et échanger », explique le communicant.

Arthur Deballon, co-président de l’association avec deux femmes. © Christophe Remondière
Arthur Deballon, co-président de l’association avec deux femmes.

SAVOIR-FAIRE RÉGIONAL


Deux fois par an, CercleCom organise une « festive ». La prochaine, le 9 février 2017, sera l’occasion de valoriser les talents locaux de la communication. « Certains prestataires font un boulot incroyable sans le faire savoir, fait remarquer Arthur. Grâce aux compétences régionales, une stratégie de communication peut s’élaborer et se réaliser entièrement ici. De grandes enseignes nationales l’ont compris et font appel à nos nombreux acteurs. »

Ce seront donc pas moins de 350 invités à participer à cette grande fête de la com, « une première ». La crème du savoir-faire local sera récompensée au cours d’une soirée sous le haut patronage du Grand Dijon. « Les participants gagneront à être connus ! » prévoit le président, heureux que les lauréats puissent recevoir « la reconnaissance méritée de ses pairs et devant ses pairs ». En fond, le représentant de Cerclecom veut en profiter pour défendre toute une profession dans une période où le logo de la grande région fait débat. Un sacré programme.


Pour candidater aux trophées CercleCom 2016, le 9 février 2017 à Dijon, rendez-vous sur www.cerclecom.com

Partages

Vous aimerez peut-être aussi