Présidente de l’Union commerciale du secteur dijonnais Foch–Gare–Darcy, secrétaire de Shop in Dijon, adepte d’une saine cohabitation entre voiture et centre-ville, l’agent Gan Nathalie Rigal se régale au volant de la nouvelle Giulia, l’Alfa et l’omega de l’assurance et du plaisir.

Devant les locaux décorés de Shop in Dijon, Nathalie et sa nouvelle amie Giulia prennent la pose. © Cristophe Remondière
Devant les locaux décorés de Shop in Dijon, Nathalie et sa nouvelle amie Giulia prennent la pose.

Cela n’aura échappé à personne : la gare de Dijon, l’avenue Foch et le quartier Darcy sont parmi les grands gagnants de l’arrivée du tramway. Ce dernier a ici profondément changé le visage de la ville.

Ça tombe bien, car l’agence Gan de Nathalie Rigal est implantée dans l’artère qui fait face à la gare. « Bien sûr, c’est un atout formidable, pour autant je ne suis pas fan des effets de balancier qui nous imposent de passer d’un extrême à l’autre, tempère l’assureuse, je serais plus favorable à une cohabitation des moyens de de locomotion, à une pédagogie qui amènerait les gens à adhérer au reflexe du transport en commun. »

Gare, aussi, à « l’autophobie » prônée par les pouvoirs publics ! Notre essayeuse d’un jour prévient : « Nous devons garder en tête que l’hyper centre ne peut pas se payer le luxe de snober les conducteurs automobiles, c’est une typologie d’acheteurs vitale pour de nombreux commerces. Et puis il y a une réalité factuelle : comment faire pour ramener des objets plus gros qu’un sac sur un vélo, en bus ou dans le tram? Il faut donc savoir raison garder et ne pas tomber dans le dogmatisme. »


PETITS DÉGÂTS, GROSSE DISCRIMINATION


© Christophe Remondière

Nathalie Rigal aime l’automobile et a plaisir à conduire. La Giulia, la petite dernière de chez Alfa Romeo, semble la combler. La belle italienne cumule les prix internationaux pour ses qualités esthétiques mais aussi routières.

« Elle a des proportions parfaitement équilibrées, elle exprime le doux mélange de l’élégance et de la sportivité qui sont la signature du constructeur », analyse Nathalie en experte, « avec la Giulia, Alfa Romeo s’installe dans le cercle fermé des marques premium. Sa finition extérieure comme intérieure est digne des standards allemands, le charme latin en plus. »

 Madame Rigal se régale. « Monter à bord de sa voiture, entre deux rendez-vous, c’est un peu comme entrer dans un sas de décompression : il est indispensable de s’y sentir à l’aise, dans un esprit de confort et même de cocooning. » Volant en main, le charme opère à plein régime. « La Giulia est aussi douce et souple à conduire en ville que dynamique sur la route. La direction est parfaite et les virages défilent en toute sérénité. C’est une voiture qui flatte son conducteur. Et quelle efficacité ! La sécurité d’une voiture passe par une tenue de route parfaite ». Parole d’assureur…

© Christophe RemondièreC’est donc au coeur de l’avenue Foch que Nathalie dirige son cabinet avec son mari. Elle nous confirme qu’en Côte-d’Or, comme dans le reste de la France, les femmes ont moins d’accident graves « car elles sont plus prudentes et conduisent moins vite ». Un constat sans appel qui doit toutefois être modéré par des statistiques qui s’inversent dès que l’on parle « d’accrochages et de petits dégâts matériels ». Là, mesdames, nous aurions encore des efforts à faire… Bref, passons !

En la matière, la parité, qui se voudrait donc acquise à la cause des femmes, roule à contresens. Depuis trois ans, fin d’une époque, les femmes ne se voient plus proposer de tarifs préférentiels, cela a été jugé discriminatoire. De quoi nos hommes se plaignent-ils alors ? On aura tout vu !


Nudant Automobile Dijon
1 ter rue Antoine Becquerel
21 300 Chenôve
03 80 51 50 00


Partages

Vous aimerez peut-être aussi