À quarante ans, le CFA La Noue est en train de s’offrir une toilette bien méritée. La formation coiffure, qui diplôme chaque année les jeunes femmes à qui nous confions nos beaux cheveux, en est un élément central. Petit décryptage de cette nouvelle coupe, bien dégagée derrière les oreilles !

Par Eva-Marie Debas
Photos : Christophe Remondière

Ici et là, sous une lumière blanche de studio, une vingtaine de jeunes femmes s’activent, peignes et ciseaux à la main. Tables rondes, miroirs pliables, têtes à coiffer, bacs à shampoing… La toute nouvelle salle de cours des élèves en CAP, Bac Pro ou Mention Complémentaire coiffure ressemble à s’y méprendre à un salon dernière génération. Car le CFA La Noue, qui fête ses quarante ans cette année, a décidé de se rénover. Au plus grand bonheur de tous, surtout d’Alain Tomczak, le directeur depuis 2013 : « On arrive à un moment où, quand un CFA a quarante ans, il est nécessaire de le rénover et de le faire évoluer avec son temps, alors on reconfigure tous les locaux. »

Sylvie Haessi, l’une des formatrices coiffure du CFA La Noue, 17 ans d’expérience et des nouvelles techniques d’apprentissage grâce aux applications en ligne. © Christophe Remondière
Sylvie Haessi, l’une des formatrices coiffure du CFA La Noue, 17 ans d’expérience et des nouvelles techniques d’apprentissage grâce aux applications en ligne.

« COMME UN VRAI SALON »


Financés par le PIA et le Conseil régional, les travaux ont débuté en juin dernier. « Un établissement d’apprentissage ne peut pas se permettre d’être en décalage alors qu’il forme au milieu professionnel d’aujourd’hui. On a donc décidé de mettre à jour nos techniques, notamment en coiffure. »

Le nouvel atelier a été repensé de fond en comble : « On a voulu casser le côté linéaire de la salle d’avant, créer plus de rondeur pour que les jeunes circulent plus facilement et travaillent tous ensemble. » Une reconfiguration qui semble plaire aux élèves, notamment à Marie et Chloé, en 1ère année de CAP. Les deux jeunes femmes adorent ce nouveau salon « beaucoup plus grand et convivial, qui n’a rien à voir avec les anciennes salles de cours ». Elles s’imaginent « dans un vrai salon de coiffure, qui donne envie de travailler ». Voilà qui fait plaisir à entendre. On est presque tentée de leur confier immédiatement nos cheveux !

Chloé (au fond) et Marie, en élèves appliquées, sont pros jusqu’au bout des mèches. © Christophe Remondière
Chloé (au fond) et Marie, en élèves appliquées, sont pros jusqu’au bout des mèches.

NOUVELLE PÉDAGOGIE


Le CFA n’a pas oublié de faire évoluer sa pédagogie en même temps que ses bâtiments. Ses méthodes d’enseignement ont évolué. Les cours de coiffure s’appuient dorénavant sur le savoir-faire d’un professionnel reconnu : la méthode PI de Raphaël Perrier. Une approche qui offre une formation interactive et ludique. En plus d’un manuel dactylographié, chaque élève possède un compte connecté qui lui donne accès au contenu de la formation sur une application. Sylvie Haessi, professeure en coiffure au CFA depuis 2011, pose les ciseaux deux minutes pour vanter une méthode « qui n’apporte pas de grandes nouveautés en terme de technique, mais qui permet surtout aux jeunes de réviser n’importe où, sur ordinateur, tablette ou smartphone ».

Un choix résolument tourné vers le numérique et l’avenir. « On veut des jeunes passionnés, qui soient acteurs de leur formation, insiste Sylvie. Vu qu’ils sont hyper connectés et que Raphaël Perrier est très connu, cela va nous rapprocher d’eux et impulser une dynamique à un diplôme un peu vieillissant. » Le pari est déjà lancé : nos futurs coiffeurs et coiffeuses « made in La Noue » devront être la pointe de la technologie. Pour ensuite soigner au mieux celle de nos cheveux.


Le CFA La Noue est régulièrement à la recherche de modèles, n’hésitez pas à y faire un tour !

CFA La Noue
1 chemin de la Noue
21600 Longvic
03 80 68 48 80


Partages

Vous aimerez peut-être aussi