On a tous une terrasse préférée, sur laquelle on se rue entre ami(e)s quand reviennent les beaux jours. Femmes en Bourgogne en profite pour lancer son grand jeu du Printemps des terrasses jusqu’au 15 juin. À vos selfies ! *

Photos : Christophe Remondière
sauf mention contraire

Le principe est simple : réalisez votre selfie du printemps sur une des terrasses dijonnaises participantes, puis postez-le sur votre mur Facebook avec le hashtag #PrintempsDesTerrasses + le tag du bar ou restaurant concerné + le tag @FemmesEnBourgogne.

La rédaction élira les trois selfies les plus réussis, drôles ou incarnant le mieux cet esprit terrasse. Ceux-ci seront ensuite publiés dans le numéro été de votre magazine ! À la clé, un vol aller-retour pour deux personnes en direction de Bastia au départ de l’aéroport Dole-Jura et bien d’autres cadeaux (repas gastronomiques, bouquets de fleurs, paniers garnis Mulot & Petitjean, soins massage & Spa, places de concerts, matchs de clubs professionnels dijonnais, etc.)

* Les établissements participants : TFTF, Le Chanoine, Rich Bar, Le Café Gourmand, La Lib, Trinidad


TFTF
FLAMS QU’ON AIME

Le pari était osé : imposer la tarte flambée à Dijon. En moins d’un an, Grégory Khon a réussit son coup en faisant du TFTF, rue Amiral Roussin, un « bar à manger » incontournable.

TFTF

Le maitre des lieux a fait le TFTF à son image. Convivial, chaleureux et festif. Ici, on vient se poser entre copains et copines sans se ruiner, souvent pour un afterwork bien mérité. C’est en effet une des clés de la réussite de ce temple de la flammeküeche qui accueille de plus en plus d’habitués. La formule du midi à seulement 10 euros a de quoi séduire : soupe ou salade + une Flam ! En début de soirée, tranquillement posé sur la terrasse de cette magnifique rue, la formule apéro est sans doute ce qu’il y a de mieux. Pour une bouteille de vin achetée, on vous offre une des ces grandes flams dont le chef a le secret. Même principe tous les mercredis avec les « happy flammy hour » : pour un verre acheté, c’est une part de tarte offerte ou pour une bouteille, une tarte flambée de votre choix. Quand le soleil se couche, le TFTF se transforme naturellement en bar de nuit. Ouverture jusqu’à jusqu’à 2 heures oblige… On n’oubliera pas de préciser l’ouverture tant attendue, fin avril, du caveau avec bar à rhum et tequila. Ça promet !

40 rue Amiral Roussin (03 80 33 94 51)
Ouvert du mardi au samedi (12h-14h30 / 18h-2h)


LE CHANOINE
IL FAIT LE MAX

chanoine
© Julien Dromas

Il faut savoir se faufiler dans un recoin, place de la Libération, pour profiter de ce « bouchon dijonnais » qui n’oublie pas l’essentiel : le plaisir véritable d’une cuisine généreuse et traditionnelle.

Si sa belle terrasse trône en plein cœur de la place de la libération, c’est dans une petite cour, où le Chanoine Kir a vécu, que se cache la salle de restaurant datant du XVIIe siècle. Un lieu plein de charme où l’on accède à « une cuisine simple mais gourmande, avec de bons produits locaux choisis avec le plus grand soin ». Parole de Max Rebouillat, le patron 100 % dijonnais pur souche ! Riz de veau à l’ancienne, succulent os à moelle, cassolette d’escargot à l’époisses (notre coup de cœur)… On reconnait ici la patte d’un épicurien toujours prêt à satisfaire. « Nous ne sommes pas une brasserie, mais un restaurant qui a comme seule prétention de respecter la tradition de la bonne assiette. » C’est bien là l’essentiel. On vous conseille de ne surtout pas rater les animations musicales du vendredi soir, toujours mémorables. Ces soirées piano bar très courues seront complétées par d’autres surprises, comme la venue du guitariste Jo Ivorra le 14 avril. Bref, au Chanoine on fait le max pour vous !

10 place de la Libération (09 81 68 93 83)
Ouvert du mercredi au lundi (11h-15h / 18h-22h, sauf dimanche après-midi)


RICH BAR
JEUNES AU RICH

À chaque nouvelle génération son lieu culte. Depuis 2011, c’est tout un pan des 18-25 ans qui se presse au Rich Bar, endroit branché de la plus jolie place de la ville.

Richbar
© D.R.

Certains pensent y trouver ce qu’on appelle, dans une expression un peu fourre-tout, la « jeunesse dorée » dijonnaise. Le clichés ont la vie dure, mais cela fait sourire Alexis Fuchs. Le jeune gérant a simplement construit un réseau et fédéré une clientèle « jeune, décontractée et qui sait vivre ». Pas de quoi oublier les fondamentaux du métier dans cette « affaire avant tout familiale », avec le papa aux fourneaux et l’amour de la cuisine provençale. « Tout est désormais fait maison, assure Alexis. C’est dans l’air du temps et c’est tant mieux. » Au Rich, la terrasse ne désemplit pas, notamment pour les afterwork du lundi au samedi de 18h30 à 20h30. L’occasion de refaire le monde avec les spécialités de la maison : mojito ou spritz, « le plus prisé des demoiselles ». Ces dames ont bon goût… Et savent que la nuit tombée, c’est the place to be pour un before réussi : « C’est sûrement l’établissement qui ferme le plus tard sur la place de la Lib ». Et le plus jeune aussi !

14 place de la Libération (03 80 43 27 05)
Ouvert du mardi au samedi (10h-1h)


LE CAFÉ GOURMAND
INSTITUTION GOURMANDE

Bien dans ses pierres depuis 2002, le Café Gourmand est devenu une institution. Guillaume Bortolussi, figure locale, y a même développé un service livraison.café gourmand

Une fidèle clientèle contribue au succès du Café Gourmand depuis plus de quinze ans. L’établissement a su sortir des effets de mode pour s’inscrire dans la durée. Avec les ducs pour juges, juste en face, il valait mieux ! Guillaume Bortolussi, le patron, s’est même lancé cet hiver un nouveau défi : un service livraison à domicile, allogourmand.com. Histoire de « manger sur le pouce quelque chose de bon et de sain », tout simplement. Pari gagnant ! Mais avec l’arrivée des beaux jours, la meilleure idée reste encore de se mettre en terrasse et goûter à la cuisine du Café Gourmand, qui utilise pas moins de 80 % de produits frais. Ce qui vaut à l’établissement le titre de Maitre restaurateur depuis 2009. Puis, l’endroit est le dernier de la place à garder son ensoleillement juste avant la tombée de la nuit. Si en plus les prix sont abordables…
En effet, il fut un temps où la place de la Lib était hors de prix. Le Café Gourmand, de son côté, propose le midi son plat du jour avec entrée ou dessert pour 14,50 euros. La formule complète est à quatre euros de plus. Avec tout ça, on irait bien se poser chez le « Guigui » !

9 place de la Libération (03 80 36 87 51)
Ouvert tous les jours (12h-22h)


LA LIB
SANS CHICHIS

Ici, c’est un peu « venez comme vous êtes ». La Lib a fait des pizzas et burgers une spécialité, le tout dans un esprit très convivial et sans chichis. Parole de El Asery !

ma lib« Une pizzeria sur la place la plus prestigieuse de la ville ? Mais vous êtes fous ! ». Combien de fois Karim El Asery a entendu cette remarque lorsqu’il a lancé La Lib en 2011. Le succès de la brasserie a éteint les sceptiques et contenté tous les gourmands décontractés. « Ici, chacun vient comme il est. Pas de faux semblants », dit le proprio, quand même conscient d’être sur « la place mythique de la ville ». Il faut avoir déjà profité des rayons du soleil autour d’une de ses fameuses pizzas pour comprendre que le gérant avait vu juste depuis le début. Et le choix est large : une vingtaine, de 9 à 15 euros. Le gérant note, amusé, que « les burgers sont presque en train de voler la vedette » à ces stars croustillantes. Et pour les accros au fitness, il y aura toujours une petite salade de la Lib (saumon, gambas et crevettes) à déguster. Ou alors, soyez folle et offrez-vous une formule apéro à 27 euros : bouteille au choix (rouge, blanc ou rosé) et pizza à la carte. Pour nous, c’est décidé : ce sera la roquette John John ! Un hommage rendu par Karim à deux de ses confrères dijonnais. Sympas, les gens de La Lib !

8 place de la Libération (03 80 41 92 23)
Ouvert tous les jours (8h-minuit)

Partages

Vous aimerez peut-être aussi