Se balader à travers les vignes de grands crus, rencontrer une éleveuse d’escargots ou s’initier à la mosaïque… tout est possible avec Happy Bourgogne ! Ce nouveau site propose en effet plus de 100 activités insolites et authentiques à réaliser autour de chez soi. La rédaction a testé pour vous une séance de yoga Vinyasa en pleine nature.

Lancé en mai 2017, HappyBourgogne.com inaugure un nouveau type de services en ligne : mettre en relation des particuliers avec des acteurs locaux qui leur proposent de vivre des expériences inédites. Pour tester ce concept original, j’ai choisi d’essayer le yoga Vinyasa en plein air. L’occasion de découvrir une pratique qui fait fureur auprès des Américaines sans prendre l’avion pour se rendre à New York.
C’est Maya Barnard, Dijonnaise d’origine japonaise, qui anime cette activité. Pour la petite histoire, Maya baigne dans le yoga depuis son enfance grâce à sa mère, professeur, qui lui a transmis le virus. Partie ensuite se former aux États-Unis, elle est maintenant, à 39 ans, la seule à enseigner la pratique Vinyasa à Dijon et alentour.

Plus de tonus, moins de stress

Le rendez-vous est pris un mercredi matin au parc de la Colombière à Dijon. Maya, la silhouette affutée, m’y accueille avec un large sourire. En vraie professionnelle, elle a choisi un coin intimiste, à l’abri des promeneurs, sous les marronniers. Dans un premier temps, elle me présente sa discipline. À ne pas confondre avec son cousin le Hatha yoga, le Vinyasa (prononcez vinyassa) est une pratique plus tonique, plus dynamique et intense, qui aide à affiner sa ligne. Me voilà partie pour une séance de réveil musculaire. Cela tombe bien, il est à peine 9 h 30 du matin… Mais le Vinyasa, ce n’est pas que ça. C’est aussi une technique déstressante aux effets rapides. « Le Vinyasa est l’union du mouvement et de la respiration, m’explique Maya, on enchaîne avec fluidité des postures en les maintenant moins longtemps qu’avec le Hatha yoga traditionnel. En se concentrant sur l’effort physique à fournir pour réaliser ces postures, on permet à l’esprit de se libérer de ses contraintes ». Résultats : « On cesse de ruminer, on évacue son stress et on se vide la tête », me précise-t-elle. Ce qui me rassure, l’objectif est bien aussi de se relaxer.

L’art de la respiration

Et c’est parti pour une séance d’une heure. Celle-ci se déroule suivant cinq phases, toutes sont rythmées par la respiration, la clé d’un bon yoga. Première étape : le « centrage », comme le nomme Maya, qui permet, au corps et à l’esprit de se recentrer. On respire dans un premier temps simplement. Puis, on expire bouche fermée afin de mieux sentir son souffle. Le rythme cardiaque se ralentit rapidement et le mental suit. Viennent ensuite des mouvements d’échauffement. Maya est à l’écoute. Elle adapte les exercices en fonction de ma petite forme matinale et m’aide de ses conseils précieux à les effectuer au mieux. Puis arrive le moment tant redouté : les postures toniques. Plus physiques mais pas forcément plus difficiles à réaliser, je les enchaîne sans trop réfléchir, très absorbée par les consignes. Et voici la position du guerrier exécutée jambes en fente, bras écartés et le torse tourné sur un côté. C’est confirmé, les muscles bataillent. Je ressens bien surtout ceux des cuisses et des bras, parties sur lesquelles l’on se met souvent en appui. Toujours présente, Maya me précise bien les expirations et inspirations à placer au bon moment.
Enfin, les enchaînements se ralentissent. Et après les efforts, le réconfort. C’est le temps du Savasana, la dernière étape. Cinq bonnes minutes rien que pour moi, où allongée sur le dos, je profite d’une détente complète. L’occasion de prendre conscience de mon souffle et de la nature environnante. Le vent fait vibrer quelques feuilles, le soleil perce à travers les arbres, des oiseaux chantent, ça sent bon le sous-bois. Me voici partie au loin… Un pur moment de bonheur qui sonne malheureusement la fin de la séance. Je repars ravie, détendue, comme « étirée » et prête pour une « happy » journée !!

Partages

Vous aimerez peut-être aussi