Le handball féminin se porte bien à Dijon. En quelques mois, le Cercle Dijon Bourgogne a accueilli un nouveau président, Gilles Poissonnier, et terminé à la cinquième place de la Ligue féminine de handball (LFH). Les Artistes verront du pays, puisqu’elles ont de ce fait décroché une place en coupe d’Europe la saison prochaine.

Photos : Foxaep

Est-ce l’arrivée de Gilles Poissonnier qui a permis au CDB de terminer en beauté la saison 2016-2017 ? Le nouveau président reste modeste : « C’est à l’usage et sur plusieurs saisons que l’on verra si ma méthode est la bonne. Je suis arrivé sans prétention, juste avec l’envie de m’investir à 100 %. Je n’ai rien révolutionné, j’ai seulement fait en sorte de libérer les énergies là où il y avait des frustrations. J’ai veillé à ce que les gens s’expriment, chacun dans son métier. Au final, on a dépassé les objectifs que l’on s’était fixés en début de saison. »

Bilan positif

Cette année, les joueuses ont gagné une qualification en play-offs et deux belles victoires contre Nantes et Chambray, après avoir inquiété l’ogre Metz au premier tour du tableau final. « En accrochant Metz, les filles se sont prouvées qu’elles étaient capables de faire mieux. Christophe Maréchal, le coach, et Pierre Terzi, le préparateur physique, ont fait en sorte qu’elles soient prêtes, mais ce sont les filles qui sont arrivées à décrocher cette 5e place. Ce succès, c’est le leur. »

Gilles Poissonnier était forcément satisfait au moment de faire le bilan d’une saison marquée par une place européenne.

CDB en marche

La suite, on la connaît. Des play-offs menés tambour battant, au courage, et cette cinquième place qui ouvre le droit aux Dijonnaises de postuler pour une coupe d’Europe la saison prochaine. Une place fraîchement garantie après passage en commission devant la fédération européenne. Le président savoure : « Je mesure auprès des partenaires, auprès des fidèles du CDB, combien l’épopée en coupe d’Europe qui remonte à quelques années maintenant, a marqué les esprits et combien tout le monde a envie de revivre cela. La 5e place est éligible à une Wild Card pour la petite coupe d’Europe, la coupe EHF. Aujourd’hui, il faut que tous les partenaires du CDB nous suivent à 200 % dans l’aventure. L’Europe, c’est aussi une épopée économique. Aller jouer en Russie, ce n’est pas anodin. »

Au moment où le club a retrouvé une certaine assise financière, « pas de question de faire n’importe quoi », poursuit Gilles Poissonnier. « En début de saison dernière, nous avons répondu aux critères de la commission de contrôle et de gestion. Avec notre petit budget et notre faible masse salariale, nous avons prouvé que nous étions capables de rivaliser. Nous avons perdu deux joueuses clés et nous avons recruté en conséquence : une jeune demi-centre danoise et une Tchèque, meilleure buteur de la D2 française avec Saint-Maur. Les contacts commerciaux que nous avons avec nos partenaires sont bons. D’autres sont invités à nous rejoindre. Nous avons passé la barre symbolique des onze joueuses professionnelles, on va rester modeste et structurer le club avant de voir plus grand ! » C’est ça aussi la méthode Gilles Poissonnier.


À RETENIR

Devenez bénévole et participez à l’organisation des matchs au Palais des Sports de Dijon 

Reprise de l’entraînement : lundi 25 juillet
Reprise du championnat : mercredi 30 août, à Chambray en Touraine (là, où les Dijonnaises ont décroché il y a quelques semaines leur 5e place !)
Premier derby face à Besançon : week-end du 4-5 novembre, dans le Doubs

Pour s’abonner cette saison 

Partages

Vous aimerez peut-être aussi