Femmes en Bourgogne a recruté une nouvelle rédactrice, par Toutatis ! Transformée illico en légionnaire d’un jour, Lise, cinq ans et demi, est partie en vadrouille au MuséoParc d’Alésia sur les traces de nos ancêtres les Gaulois. Elle a constaté que cet été, il y en aura pour tous les goûts à Alise-Sainte-Reine… Voici son récit. À l’attaque !

aDSC09118À mon arrivée, j’ai tout de suite repéré les monsieurs déguisés comme à l’époque ! Ils présentent les panoplies de légionnaires et de guerriers gaulois, puis ils combattent pour de faux. C’était super intéressant de voir comment cela se passait. J’ai appris plein de choses, comme le nom de la grosse épée des Romains : un glaive ! J’ai déjà entendu ça quelque part. Maman dit toujours que les Français sont les champions de la glaive, ou quelque chose comme ça. Ensuite j’ai demandé à combattre avec eux mais ils ont gentiment refusé… ll faut dire que je fais à peine la taille de leur bouclier. Par contre, avec l’animation Légionnaires en herbe pendant les vacances d’été, on peut essayer les différents matériels et jouer aux Romains. Mais c’est pour les grands (8-16 ans) ! Vivement que je grandisse…

Il y a aussi l’animation Bouclier gaulois, le mardi 8 août à 10h, qui permet aux 4-6 ans (je suis dedans, chouette !) de collecter des indices dans l’exposition pour décorer un bouclier aux couleurs d’une tribu. Ça a l’air rigolo.


aDSC09075

Mon moment préféré ! Je suis allée manger au Carnyx (c’est le nom d’un instrument utilisé pendant les guerres pour impressionner l’ennemi, ça aussi je l’ai appris !). C’est le restaurant du Centre d’interprétation. J’ai goûté à la nouvelle formule avec deux buffets à volonté d’entrées et de desserts. Trop bon ! Ma tirelire était contente,  je n’ai payé que 10 euros.  D’ailleurs, je me demande bien ce que pouvaient manger les Gaulois ? Des gros sangliers comme dans Astérix et Obélix ? L’animation Saveurs gauloises (4-6 ans), mardi 11 juillet, me le dira…


aDSC09174L’espace muséographique est trop chouette. Les maquettes sont très bien faites, on s’y croirait vraiment. J’ai appris qu’après la défaite de Vercingétorix (celui qui a les mêmes moustaches que mon papi), une ville gallo-romaine s’est développée sur le lieu de la bataille, avant d’être abandonnée. Du coup, il reste encore plein de choses bien conservées à découvrir. Des vertiges ? Vestiges ? Je ne sais plus comment on appelle ça…


aDSC09205

Direction la ludothèque ! C’est interdit aux parents (ils peuvent se reposer ou visiter le Centre d’interprétation) : des animateurs s’occupent de nous et nous disent plein de trucs passionnants sur l’histoire et l’archéologie.


aDSC09221Je n’aurais jamais pensé pouvoir m’assoir sur des livres ! Il y a beaucoup de mises en scène amusantes : objets antiques, films, maquettes, bornes multimédia… En continuant mon chemin dans le musée, j’ai pu admirer sur les murs des textes qui m’ont appris beaucoup sur l’histoire. Il y avait des corrections comme la maîtresse fait, pour nous expliquer qu’il ne faut parfois pas tout croire. La récré des Gaulois (25 juillet et 24 octobre) m’expliquera l’univers des Gaulois dans les manuels scolaires. J’ai envie d’y aller, car on s’amuse en même temps en fabriquant un jeu à partir des images de l’exposition. Et avec À la mode gauloise (mardi 11 juillet à 10h),  les plus grands apprendront comment les Gauloises et les Gaulois s’habillent.

aDSC09086
Un petit tour par la boutique pour montrer que « I love Alésia ». Mon papa m’a dit ce que ça voulait dire. Je confirme ! J’aime bien ramener des souvenirs à chaque visite.

MON BILAN : C’était super ! Je ne me suis pas ennuyée de la journée. J’ai même demandé si je pouvais revenir avec mes copines pour mon anniversaire. C’est une nouveauté cette année : on peut venir faire la fête et faire des activités super marrantes pour souffler ses bougies. Vivement mes 6 ans, des cadeaux et une nouvelle vadrouille au MuséoParc d’Alésia !


MuséoParc Alésia
1, route des Trois Ormeaux
21150 Alise-Sainte-Reine 
03 80 96 96 23 – contact@alesia.com – www.alesia.com 
Centre d’interprétation et vestiges ouverts tous les jours
du 4 février au 30 novembre (10h-19h en juillet et août).

Partages

Vous aimerez peut-être aussi