Céline, Marion et Aude sont les trois chargées de développement des Gîtes de France Côte-d’Or et Nièvre. Ambassadrices de la marque et conseillères auprès des propriétaires, elles sont la valeur ajoutée du réseau d’hébergements aux épis. Portrait de trois femmes au top du gîte parade.

Vous êtes propriétaire d’une grange et vous avez le projet de la transformer en gîte rural. Vous possédez des chambres d’hôtes et souhaitez obtenir le label aux épis. Vous êtes adhérents Gîtes de France et appelez le relais départemental pour en savoir plus sur votre déclaration fiscale… Toutes ces demandes, et bien d’autres encore, sont gérées par les chargées de développement des Gîtes de France. Pour la délégation Côte-d’Or–Nièvre, elles sont trois à se répartir au quotidien le suivi des deux départements et des deux principaux types d’hébergement : les gîtes et les chambres d’hôtes.

Femmes de terrain

Céline Fahy est responsable du développement des gîtes en Côte-d’Or depuis 2010. Titulaire d’un Master Tourisme, cette Dijonnaise, qui a grandi en Haute-Saône, gère actuellement un portefeuille de plus de quatre cents adresses. Un suivi qu’elle effectue au siège dijonnais, mais aussi sur le terrain. « Nous sommes avant tout un réseau de proximité puisqu’il y a des relais Gîtes de France dans tous les départements », explique-t-elle. « Pour cela, nous assurons des relations au quotidien avec les propriétaires, au téléphone ou par mail, pour gérer les litiges, les demandes juridiques ou d’assistance. Puis, nous effectuons des visites sur le terrain. Chaque gîte est inspecté au maximum tous les cinq ans, certains le sont chaque année. » Dès les premiers beaux jours, période de réouverture des hébergements, elle sillonne le département à la rencontre des propriétaires pour des visites de conseil, d’attribution ou de révision du label aux épis. Même emploi du temps pour sa collègue basée à Nevers, Aude Clenet, qui s’occupe des deux cent quarante gîtes et soixante chambres d’hôtes de la Nièvre depuis 2013. Cette titulaire d’une maîtrise de langues étrangères appliquées et d’un master tourisme ne parcourt pas moins de vingt-quatre mille kilomètres chaque année pour aller à la rencontre de « ses » propriétaires. Ces rendez-vous sur place lui servent à contrôler et actualiser les données de chaque hébergement, comme un nouvel aménagement à signaler ou une prestation à supprimer. « Depuis deux ans, c’est aussi nous qui, lors des visites sur le terrain, prenons les photos qui illustrent les descriptifs de notre site Internet », note Aude, qui, comme ses collègues, a suivi une formation en photographie. Armée de son trépied et de son grand-angle, elle réalise de véritables reportages photo, « car les visuels sont essentiels pour les clients lors des réservations. »

Réactives et diplomates

Si Céline et Aude sont diplômées en tourisme, c’est une licence en commerce international qui a mené Marion Ferry à la gestion des cent vingt-quatre chambres d’hôtes du réseau en Côte-d’Or. Née près de Châtillon-sur-Seine, cette passionnée de voyages a vécu plusieurs années en Amérique centrale. Pour autant, elle ne se sent pas à l’étroit dans son périmètre départemental tant ses fonctions sont diverses et variées. « Comme mes collègues, je suis environ six mois de l’année sur le terrain. Je visite chaque propriétaire de chambres d’hôtes tous les trois à quatre ans. Je me dois d’être réactive et organisée, car je m’occupe aussi de A à Z de l’édition annuelle de notre guide interdépartemental, des appels de cotisations pour l’ensemble de nos adhérents et des encaissements. » Si les visites sur place se passent majoritairement bien, « les propriétaires nous appellent par nos prénoms », témoigne Marion, elles ne sont pas pour autant dénuées de difficultés. « Il nous faut parfois avoir les nerfs solides et faire preuve de diplomatie pour recadrer ou conseiller au mieux des propriétaires. La règle générale est d’être positive, de lister ce qui va en premier, puis avec délicatesse, de signaler les défauts quand l’installation n’est pas parfaite, comme un ménage mal fait ou une décoration qui n’est plus au goût du jour. » Un savoir-être et une expérience terrain qui sont à la hauteur du label aux épis. Et une valeur ajoutée par rapport à la concurrence grandissante des sites Internet de locations de vacances.


ACCUEIL ET VACANCES GÎTES DE FRANCE BOURGOGNE
5 rue René Char
BP17011 21070 DIJON CEDEX
03 80.45.97.15 – reservation@gites-de-france-bourgogne.com

Partages

Vous aimerez peut-être aussi