Cela fait plus de 15 ans que Festins de Bourgogne est installé à Marsannay-la-Côte. A la tête d’une équipe d’une dizaine de personnes, la directrice d’exploitation du site, Séverine Langlois, propose aux lectrices de Femmes en Bourgogne, trois hypothèses de repas de fête. En couple, entre amis ou en famille, difficile désormais de résister à la tentation de ce que cet imaginatif et fin traiteur présente désormais comme « Les petit bonheurs ». Et si ça vous tente, invitez-nous…

Par Dominique Gourmette – Photos : Festins de Bourgogne

En couple, total plaisir

Alors là, pas question de se rater. Le tête-à-tête amoureux est un exercice de style à haut risque, mieux vaut mettre tous ses atouts sur la table. Et prendre le parti d’un « repas plaisir avec des produits de prestige, de quoi réussir un moment exclusif » conseille Séverine. On la suit sur ce point. Quand « l’un et l’autre se doivent une mutuelle attention », pas de fausses notes au menu. Le homard est une valeur sûre, surtout quand on y ajoute une petite pointe de gingembre, sait-on jamais. Bien évidemment, tout cela à un prix, une cinquantaine d’euros ou plus selon la formule. Mais quand on aime…

• L’amuse-bouche : cuillère gourmande (tarama et blinis, Saint-Jacques avec coulis de mangue et ananas rôti, foie gras de canard, pomme acidulée, pain d’épices, houmous de carotte
et gourmandise de légumes

• La mer : délice de Homard à la passion brunoise de haricots verts, carottes et gingembre

• Entre terre et mer : saumon façon Thaï pour Madame ; pavé de biche sauce grand veneur, bavarois de châtaignes, céleri
et miroir d’airelles pour Monsieur

• Pour le dessert, ce sera Intense chocolat ou Le framboise

Entre amis, l’esprit cocktail

Il y en a pour tous les goûts, du viandard au fou de crustacés en passant par le végan qui, soit dit en passant, prend de plus en plus de place parmi les amis. De fait, la liste à la Prévert du cocktail dînatoire est aussi longue que variée, c’est le principe…

Séverine propose ici une sélection très vaste, et le jeu de construction d’un bon cocktail est infini. Compter entre 40 et 45 euros/tête pour un bon réveillon de grande tenue, pas trop cher au regard de ce qu’il propose ci-dessous par exemple.

• En amuse-bouche, Mont-Blanc de châtaignes et gougères nature.

• Au four, les cocktails à réchauffer : croque-monsieur, croustille de chèvre au lard, friand à la viande, moelleux aux oignons, gourmandise au thon…

• Brioche gourmande au crabe et jus de citron (sur la base

de 20 toasts)

• Canapés Gala (plateau de 16 pièces)

• Finger de rouget aux saveurs méridionales

• Millefeuille de foie gras à la mangue

• Nem de gambas, menthe, chutney de pomme granny et ananas

• Lune de saumon fumé

• Cuillères gourmandes (plateau de 12 pièces)

• Saint-Jacques, coulis de mangue et ananas rôti

• Tarama et blinis

• Plats chauds : risotto truffe et topinambour (plat végan), salade d’épinards, avocats, crevettes.

• Salade de volaille au curry, carottes marinées, courgettes rôties, tomates confites

• Brochettes fromagères (18 pièces)

• Dessert pâtissier ou glacé

 

Les joyeuses retrouvailles familiales sont placées sous le signe du partage. La table devient inter-générationnelle et les plats généreux sont prêts à être dévastés par les jeunes et les vieux sans distinction, du gendre au beau-père en passant par les enfants. Le gros mangeur y reviendra sans complexe et le convive au régime n’aura qu’à l’envier en silence. « Le paleron, confit et doux, est ainsi le plat type qui n’effraye pas le p’tit dernier tout en régalant les anciens » résume Séverine.

Prévoir un budget de l’ordre de 25 euros par tête pour un solide menu.

• Ronde de saumon fumé : avocat, pomme en l’air et pomme de terre, saumon fumé.

• Paleron de bœuf cuit 48h, sauce Gevrey-Chambertin, oignons confits, gâteau de légumes d’antan à la poudre de noisette.

• Dessert pâtissier ou glacé à partager.


Festins de Bourgogne,

23 route de Beaune à Marsannay-la-Côte

03.80.54.39.39 – www.festins.fr

Partages

Vous aimerez peut-être aussi