Nicole Bouxin s’alarme de voir l’État fermer les vannes des emplois aidés. Ces contrats subventionnés en partie, et notamment les CAE (contrat d’accompagnement à l’emploi) dans le secteur non-marchand, assurent la vitalité des associations
comme « Les Amis des Bêtes ».

Par Nicole Bouxin
Photo : D.R.

 

La fin des contrats aidés pénalise notre association comme tout le monde associatif puisque l’État ne prendra plus en charge une partie des salaires et cotisations. Notre association est à but non lucratif et reconnue d’utilité publique, elle est affiliée à la confédération nationale des SPA de France rassemblant 260 refuges autonomes qui accueillent les animaux perdus, abandonnés, réquisitionnés par la justice…

Le refuge de Jouvence emploie 9 salariés dont 3 en CAE. Malgré l’aide précieuse de bénévoles, l’association ne peut se dispenser de salariés ou réduire leur nombre pour assumer la charge de travail que représente l’entretien du refuge et les soins quotidiens à apporter à plus de 120 chiens et chats. Actuellement, les salaires représentent près de la moitié des charges d’exploitation qui augmenteront forcément avec la fin des contrats aidés. Il est déjà difficile d’équilibrer les comptes et sans l’aide de l’État, cela deviendra impossible car les seuls revenus de l’association sont les dons et legs qui restent aléatoires.

La fin des CAE met en péril le bon fonctionnement et l’avenir du refuge, et pas seulement le nôtre.

La confédération des SPA, dont les 260 associations membres emploient au total 1 500 personnes, en a alerté la Ministre du Travail. Pour faire passer le message, en dernier recours, nous comptons aussi sur Nemo, le chien sauvé par un refuge et adopté en août dernier par le président de la République… Pas sûr que les beaux yeux du labrador suffisent !

Les contrats aidés supprimés ? Dans les SPA en particulier, cette décision soulève des interrogations. Et les toutous risquent de faire grise mine…

A retenir

Samedi 2 et dimanche 3 décembre

Portes ouvertes au refuge pour le « Noël des animaux »,
de 12h à 17h

et toujours

Permanence de 15h à 17h de l’association « Les Amis des Bêtes » à la Maison des Associations, 2 rue des Corroyeurs à Dijon 

SPA Les Amis des bêtes, refuge de Jouvence, route de Val-Suzon, 21380 Messigny-et-Vantoux (siège social : 2 rue des Corroyeurs à Dijon). Ouvert de 14 h à 18 h, sauf les jeudis, dimanches et jours fériés. Tél. : 03.80.35.41.01

www.spa-messigny.fr

Partages

Vous aimerez peut-être aussi