Mariés depuis plus de quinze ans, Séverine et Jean-Bernard Jacques forment un duo complémentaire qui a, l’air de rien, donné une notoriété gourmande à la place de la Libération. L’investisseur sait que sans l’autre membre de ce tandem ducal très soudé, rien n’aurait été possible.

Par Julie Letourneur Photo : Christophe Remondière

Séverine Jacques a quitté Vesoul pour intégrer un BTS Commerce International à Dijon. Etudiante, elle fait la rencontre de Jean-Bernard. Sitôt son diplôme en poche, elle intègre son entreprise, Gringos Production. « J’ai d’abord commencé à travailler avec lui sur la partie administrative. Depuis, je n’ai plus cessé d’être à ses côtés. C’est une aventure permanente dans laquelle j’essaie de canaliser son énergie mais sans laquelle on s’ennuierait », sourit Séverine en faisant allusion à cette capacité maritale d’avoir une nouvelle idée à la minute.

Valeurs culinaires

Pourtant, l’entrepreneur ne prend aucune décision sans consulter sa plus fidèle partenaire. Quand Jean-Bernard lui suggère de reprendre un restaurant à Genlis, Séverine le suit et les Temps Modernes voient le jour. Caution solidaire dans leurs entreprises, elle partage les risques et lui apporte son soutien quand il décide de reprendre une emblématique brasserie sur la place de la Libération pour en faire Le Temps des Ducs. « Jean-Bernard a besoin de créer et je découvre toujours avec enchantement ce qu’il imagine. Il fait des recherches pour concevoir les choses avec goût. » Modeste, Séverine Jacques minimise son rôle dans l’aménagement du lieu. Pourtant, bien que son époux ait pensé la décoration dans son ensemble, c’est elle qui apporte sa touche dans les détails, l’art de la table et dans la carte. « J’ai une sensibilité particulière pour la cuisine. Je ne compte plus le nombre de livres de recettes sur les étagères. Il est important de transmettre des valeurs culinaires aux enfants, de protéger ce patrimoine. » Attachée à la qualité des produits et à privilégier les fournisseurs de proximité, Séverine Jacques pense avant tout au plaisir que leurs petits plats vont procurer.

Le cœur du foyer

Après Le Temps des Ducs et sa décoration en hommage aux ducs de Bourgogne, le couple s’est approprié un salon de thé pour le transformer en une brasserie à l’esprit rétro, les Enfants du Rock. Désireux d’offrir aux Dijonnais une offre culinaire complète, Séverine et Jean-Bernard ont investi la cuisine italienne avec la Diva. À la tête de plusieurs restaurants et de l’entreprise Gringos Production spécialisée dans l’agencement et la signalétique à gérer, le duo de choc pourrait se laisser embarquer par sa vie professionnelle au détriment de la vie de famille. Ce serait sans compter sur Séverine Jacques. « On met un point d’honneur à diner ensemble tous les soirs. J’aime prendre le temps de cuisiner. On essaie aussi de se ménager des jours off pour se déconnecter. »

Pour son mari et ses quatre enfants, Séverine Jacques déploie des trésors d’organisation pour concilier sa vie de chef d’entreprise, d’épouse et de mère de famille. Conscient du rôle essentiel de sa moitié, Jean-Bernard Jacques ne cesse d’en faire l’éloge. « Elle se met trop en retrait, elle reste dans l’ombre alors que sans elle, je ne serai pas allé au bout de nos projets ! » Depuis plus de quinze ans, le couple avance main dans la main, conciliant vie personnelle et vie professionnelle avec brio.

aDSC06205

Partages

Vous aimerez peut-être aussi