De nouvelles stations et de nouveaux vélos sillonnent les rues de Dijon. DiviaMobilités facilite leur utilisation, de la location jusqu’au retour du vélo sur l’une des 800 bornettes existantes. Pour quelques minutes ou à l’année, le vélo pourrait s’imposer comme le moyen de locomotion privilégié dans la capitale des Ducs…

Par Julie Letourneur – Photo : Christophe Remondière

Pas moins de 400 vélos sont disponibles dans les 40 stations DiviaVélodi, principalement en centre-ville et au CHU. Pour simplifier leur usage, DiviaMobilités a repensé son outil comme l’explique Carol Ambrosini, responsable études, produits et vélos chez l’exploitant du réseau : «  Désormais, avec une carte bancaire ou sa carte DiviaMobilités, un client peut emprunter un vélo en moins d’une minute grâce aux écrans tactiles, plus intuitifs, et choisir un abonnement de 24h ou 7 jours directement à la borne, mensuel ou annuel en agence et en ligne. »

Après s’être acquitté d’1,5 euros, l’utilisateur peut circuler gratuitement pendant la première demi-heure et cela, à chaque  nouvel emprunt. Les 30 minutes suivantes sont facturées un à deux euros. « 95% des emprunts ne durent pas plus d’une demi-heure dans un centre comme Dijon. Avec une borne tous les 300 mètres, il est aisé de trouver un endroit pour emprunter ou déposer son vélo. Grâce au site internet ou à l’application, on peut même voir les vélos ou places disponibles. »

Système simplifié

Sur les stations, le système d’accroche a été simplifié. Plus besoin de soulever le vélo, il suffit de le pousser dans la bornette.
La bicyclette elle-même a été repensée. Sans chaine mais avec un cardan, il n’y a plus de risques de se salir. Le nouvel antivol intégré permet d’attacher le vélo pour aller faire une course si aucune borne ne se trouve à proximité tandis que le porte sac permet de transporter quelques affaires. Enfin, DiviaMobilités a opté pour une selle plus confortable. « Bien qu’ils restent plus lourds qu’un vélo classique pour résister à une utilisation dans l’espace public, les nouveaux vélos pèsent un kilo de moins que leurs prédécesseurs. » En facilitant l’accès au service et le confort des vélos, DiviaMobilités espère encourager l’utilisation de ce moyen de locomotion pratique, économique et écologique


Ludivine, 21 ans, Dijon

« Étudiante à l’école de commerce BSB, j’utilisais déjà l’ancienne version pour aller en cours. Je trouve que les nouveaux modèles sont plus pratiques à remettre en place, ils se clipsent facilement. Les vélos sont un peu lourds mais comme ils sont destinés à un usage de ville, ce n’est pas gênant. La selle est confortable et l’antivol intégré est très pratique car on peut l’attacher partout. Je les utilise en centre-ville plusieurs fois par mois, notamment les stations République, Wilson et Théâtre. Il y a beaucoup de sites pour en prendre et il n’y a plus qu’à se lancer sur les pistes cyclables ensuite. Grâce au panier, on peut mettre son sac de cours, son sac à dos, son sac à main ou quelques courses, ça aussi c’est pratique ! »

Ludivine a fait du vélo son mode de déplacement citadin privilégié.
Ludivine a fait du vélo son mode
de déplacement citadin privilégié.

Véronique, 50 ans,

Soussey-sur-Brionne

« Je n’avais jamais sauté le pas des DiviaVélodi car je ne les trouvais pas confortables et pas pratiques sur les réglages. Après l’essai, j’ai changé d’avis et je suis convaincue par leur fonctionnalité. Les réglages de la selle sont faciles à réaliser rapidement, le vélo est agréable sur la route, le pédalage n’est pas dur. Occasionnellement, avec une carte bleue, on peut en louer un sans abonnement. C’est moins avantageux mais sans engagement. Un bémol sur le poids du vélo et le panier. Il est un peu petit pour une femme, vite encombrée par son sac à main, qui voudrait y mettre quelques courses. Moi qui arrive de l’extérieur de la ville, j’aimerais aussi qu’il y ait plus de stations éloignées du centre-ville. Après cet essai, je pense en emprunter plus souvent, voire régulièrement, et je voudrais en prendre un en arrivant à Dijon pour profiter des pistes cyclables. »

aDSC06663

Partages

Vous aimerez peut-être aussi