KIDS AfterSchool, unique en Bourgogne, est le premier accueil de loisirs pour les 3-11 ans exclusivement en anglais et en espagnol. À l’origine de cette initiative, Stéphanie Chemouil, une Fontainoise de 36 ans. Yes, she can !  ¡ Pues si, es posible !

Par Hélène le Héno Photos : Christophe Remondière 

Stéphanie Chemouil est une jeune femme brune, souriante et dynamique, qui n’a pas froid à ses yeux bleus. En quelques mois, elle a relevé de nombreux défis et créé KIDS AfterSchool, une structure d’accueil extrascolaire et périscolaire pour les 3-11 ans en langues étrangères. Tout a commencé en 2016 où pour identifier les besoins et les attentes des parents en matière linguistique, elle réalise un sondage à la sortie des écoles et via Facebook. Banco : sur 120 réponses, 117 confortent son projet. Il ne lui reste plus qu’à convaincre banquiers et juristes, ce qui sera chose faite avant de monter administrativement son entreprise. Elle trouve ensuite un espace de 200 m², lance les travaux nécessaires de mise aux normes liées à la petite enfance, passe avec succès les contrôles de sécurité et d’hygiène, structure son projet éducatif et pédagogique et décroche les autorisations préfectorales. Au passage, elle recrute trois animatrices de langue anglaise ou espagnole maternelle et obtient l’agrément permettant aux parents de bénéficier d’un crédit d’impôt au titre des frais de garde. Rien que ça ! Mais ce n’est pas tout, elle élabore également le programme des activités thématiques, trouve un transporteur privé assurant le ramassage optionnel à la sortie des écoles et conclut des partenariats avec des établissements à l’étranger. Et cerise sur le gâteau, elle est la gagnante du concours « Entrepreneuriat au féminin » organisé par la CCI Côte-d’Or en 2016. Tout ça avant d’accueillir en septembre dernier ses premières inscriptions.

Ce concept de mode de garde exclusivement en langues étrangères, Stéphanie le porte depuis plusieurs années : « Cela faisait un certain temps que je mûrissais cette idée. Sachant qu’avant sept ans, les enfants apprennent une langue étrangère comme leur propre langue maternelle, je constatais qu’en France le système éducatif accordait peu de place à cet apprentissage. Avec KIDS AfterSchool, j’ai souhaité remédier à ce manque. C’est donc ma petite contribution pour aider les enfants à se familiariser avec les langues étrangères dès le plus jeune âge. » Un projet qui lui permet de concilier ses études en sciences de l’éducation, son expérience professionnelle comme remplaçante de conseillère principale d’éducation (CPE) dans divers établissements côte-d’Oriens, et son appétence pour les langues, notamment l’espagnol qu’elle pratique couramment et dont elle est diplômée.

Des animatrices anglophones et hispanophones natives

Pour que l’immersion soit totale chez KIDS AfterSchool, les animatrices ne parlent que les langues de Shakespeare ou de Cervantès. « C’est l’une des conditions sine qua non de leur recrutement, elles doivent être de langue maternelle anglaise ou espagnole », précise la dirigeante. Céleste est Américaine, Marilyn est Costaricaine et Daire est de mère irlandaise. Toutes les trois sont diplômées en sciences de l’éducation. Avec elles, les enfants suivent des ateliers thématiques uniquement en anglais ou en espagnol le soir après l’école, le mercredi ou pendant les vacances scolaires. Au programme : chanter, jouer, faire du théâtre, cuisiner des cookies, découvrir un sport méconnu en France, apprendre le flamenco ou la recette des fajitas. Des rencontres avec des professionnels (pompier, boulanger…) ou des visites à l’extérieur (centre équestre), toujours encadrées en anglais ou en espagnol, sont aussi prévues. Tout comme des échanges avec des établissements partenaires à l’étranger. « Chaque enfant aura un correspondant à l’étranger. Dans un premier temps, les échanges se feront via des visioconférences. Puis, en fonction des âges, ils s’enverront des dessins ou des petits textes de présentation dans la langue du pays », détaille Stéphanie qui ne compte pas s’arrêter là. Dans un futur proche, elle souhaite se développer en ouvrant une deuxième antenne dans l’agglomération dijonnaise, puis étendre ses prestations en milieu scolaire ou vers d’autres structures comme les crèches et les maisons de retraite, et proposer une nouvelle langue : le chinois.

Deux ordinateurs et un grand écran pour des échanges en visioconférences avec les établissements partenaires à l’étranger.

 

KIDS AfterSchool
2 rue du Dauphiné 
21121 Fontaine-lès-Dijon 
0660450105
www.kidsafterschool.fr

Partages

Vous aimerez peut-être aussi