Elle a longtemps travaillé en entreprise avant que le réveil d’une vocation la guide vers la sophrologie, il y a bientôt trois ans. Libérée, délivrée, Martine Byat est devenue une professionnelle aguerrie œuvrant pour l’autre. Portrait.

Par Caroline Cauwe
Photos : Christophe Remondière

C’est l’histoire du réveil d’une vocation : s’occuper des autres ! Le jour où Martine Byat a résolu ses problèmes de sommeil grâce à la sophrologie, elle n’a juré que par cela. Au point de s’intéresser au sujet en profondeur, d’envisager sérieusement une reconversion et, au bout du chemin, d’abandonner plus de 35 ans de carrière dans les ressources humaines en entreprise. Immense, la prise de risque s’explique surtout comme une volonté supérieure de « se consacrer aux techniques psychocorporelles, et à l’autre tout simplement ». Devenue sophrologue certifiée RNCP après sa formation, praticienne en hypnose, cette pimpante quinqua a conçu un cocon spécialement dédié dans son appartement de Talant. Décorée de rouge et gris, la pièce se compose d’un fauteuil stressless et de quelques lampes favorables à la relaxation. Le charme opère vite.

Conscience modifiée

Écoute, esprit d’analyse, bienveillance. Tels sont les piliers de Martine Byat, qui conçoit son métier de façon pragmatique.
Écoute, esprit d’analyse, bienveillance. Tels sont les piliers de Martine Byat, qui conçoit son métier de façon pragmatique.

Basée sur des méthodes de respiration, de contraction et de décontraction musculaire, la sophrologie favorise dans un premier temps la détente physique. C’est évident. La première partie des entretiens est ainsi consacrée à ce relâchement du corps. Dans un deuxième temps, la douce Martine débute une phase de dialogue pour amorcer une détente mentale : à l’aide de la visualisation d’images positives (la « sophronisation »), chacun est amené « vers un état de conscience modifiée » dans laquelle, par exemple, il projette des scènes futures pour mieux les vivre ensuite. En général, le suivi est de 6 à 8 séances. Il permet de prendre conscience de son corps, de « s’offrir un peu d’autonomie en exploitant des ressources intérieures très souvent insoupçonnées ». 

La professionnelle accueille les plus jeunes comme les personnes âgées. Elle réserve une attention toute particulière aux enfants, ces « adultes de demain » comme elle les surnomme affectueusement, qu’elle veut « aider à trouver un équilibre » pour donner un sens à son activité. Avant l’âge de 6 ans, il s’agit essentiellement de relaxation, mais pour les jeunes en général, enfants ou adolescents, la gestion de l’anxiété est souvent cruciale. Un constat que Martine attribue en partie à une « société angoissée et angoissante » mais aussi à la fatigue mentale créée par l’omniprésence des écrans.

Parole libératrice

Si les motifs de consultation les plus fréquents sont le stress au travail, les troubles du sommeil, les acouphènes, les problèmes de poids ou les addictions, Martine guide également des personnes suivant un traitement lourd ou un processus médical long et qui nécessitent un accompagnement psychologique. Celui-ci permet de réunir le corps et l’esprit car « beaucoup de non-dits se logent dans un coin du corps ». Naturellement empathique, l’experte s’emploie à faire comprendre les vertus libératrices de la parole.

Sa fibre partageuse l’a naturellement conduite à devenir formatrice. Elle intervient dans les collèges et lycées pour apprendre aux enseignants à amener le calme et la concentration dans une classe de 30 adolescents. Pas facile ! La demande étant croissante, des sessions existent désormais pour l’enseignement primaire et sont prévues pour le secondaire. Épanouie dans cette mission, l’intéressée prévoit même de développer des programmes destinés spécialement aux élèves et aux enseignants. La sophrologie intéresse aussi les entreprises ainsi que les mutuelles, où des ateliers de prévention santé sont régulièrement assurés pour sensibiliser à l’importance du sommeil et d’une bonne hygiène de vie. Les domaines d’activité sont variés. Ils soulignent que dans l’urgence permanente de nos vies, ce sain repositionnement des priorités est un acte aussi courageux que libérateur. La sage Martine « vit pour ces grands moments de partage ». Et dort tellement mieux.


Martine Byat Sophorologie
23 B rue de Libération, Résidence Les Fassoles
21240 Talant
06 67 54 69 92

Partages

Vous aimerez peut-être aussi