La réussite d’une entreprise n’est pas dûe qu’aux bons sentiments. Il faut aussi des femmes prêtes à aller sur le terrain, au contact du client ! Celles d’Archimen roulent en Peugeot pour leur plus grand plaisir. Pour être féroce en affaires, la marque au lion allait de soi…

Par Paola Martini / Photos : Christophe Remondière

Né il y a 25 ans, le groupe dijonnais Archimen est un spécialiste de l’ingénierie en France. Avec près de 70 collaborateurs, il « assume tous les corps d’état techniques nécessaires à la construction d’un bâtiment, en collaboration avec des architectes », comme le résume Sabrina Diconne, directrice commerciale Grand Est.
Le CV est éloquent : l’extension de la Toison d’Or fut déjà « une jolie vitrine de notre savoir-faire ». Les gros chantiers de la piscine du Caroussel et de la Cité internationale de la Gastronomie et du vin, « sur lequel nous travaillons avec quatre architectes désignés par Eiffage », font aussi du bien à l’image en région, même si Archimen a déjà largement étendu son champ d’intervention, « notamment avec Elior, pour qui nous réalisons la quasi totalité des aires d’autoroute en France ».

Lionnes fidèles

Tout cela implique un évident besoin de mobilité. Evelyne Pellegrino n’a pas de mal à confirmer. La responsable administratif et financier gère un parc de 25 véhicules. « Uniquement des Peugeot, c’est revendiqué ! Des utilitaires pour les chantiers, et des 208, 308 et 508. » Un choix dont se félicite l’intéressée, au point d’avoir commandé récemment « le nouveau 3008 pour les chefs d’agence ». Cette fidélité à la marque au lion est une démarche forte. « Cela fait six ans que je gère la flotte et nous avons fait appel à l’assistance seulement deux fois, preuve que ce sont des véhicules fiables. Ils sont venus dans la demi-heure, ce qui est sécurisant quand il faut envoyer des équipes au quatre coins de la région, voire bien plus loin… »
Difficile de dire mieux.
Chemin faisant, les collaborateurs sont devenus de gros rouleurs. En bonne gestionnaire, Evelyne Pellegrino a choisi d’équiper la flotte de véhicules d’au moins 100 chevaux. Sa collègue Sabrina apprécie : « Au-delà de la puissance, largement suffisante même sur des longs trajets, c’est la souplesse et le silence du moteur qui me bluffe. Le 308 break est vraiment agréable à conduire. Avant de rouler en Peugeot, je connaissais la réputation de la marque sur ses qualités de routière. Je confirme ! »

aDSC01235_pp
Evelyne Pellegrino gère notamment le parc automobile de l’entreprise. 25 véhicules au total, une flotte non négligeable…

Deuxième bureau

Véritable sas de décompression en la circonstance, la voiture d’un commercial n’a rien d’anodin. On se met alors à adorer « le petit volant maniable, qui a séduit mon mari. Il veut tout le temps la prendre le week-end ! » On profite de son côté pratique, parce qu’existent « nos réalités de femme au quotidien » et que le besoin de rangement est infiniment précieux.
Evelyne note que ce domaine a beaucoup évolué ces dernières années. « Il y a quatre ans, nous avions déjà des 208. Mais quelle évolution avec la dernière génération que l’on vient de nous livrer ! On retrouve les fondamentaux mais en finition Business, que nous choisissons systématiquement, la qualité de finition et d’équipement est de haut niveau. L’indispensable GPS, l’écran tactile, la sonorisation, les régulateurs de vitesse… les points sur le permis de nos collaborateurs sont précieux ! » En conductrice éprouvée, Sabrina confirme que le bluetooth téléphonique est un outil de confort et de sécurité indispensable, « encore plus quand sa voiture devient son deuxième bureau ».
Parole d’archiwomen !

Sabrina Diconne, la directrice commerciale Grand Est, se satisfait d’une politique d’entreprise où le confort est une donnée considérée.
Sabrina Diconne, la directrice commerciale Grand Est, se satisfait d’une politique d’entreprise où le confort est une donnée considérée.
Partages

Vous aimerez peut-être aussi