Balle neuve ! Le tournoi international de tennis féminin du Country Club de Norges se disputera désormais en été, sur des courts en extérieur. Son directeur Denis Liébé livre les détails de ce pari. Un coup gagnant, assurément.

Photo : Christophe Remondière

L’Engie Open Bourgogne-Franche-Comté, remporté l’an passé par la jeune française Audrey Albie, est devenu en 2018 l’Open BNP Paribas. Au lendemain de son 10e anniversaire, le tournoi international de tennis féminin de Norges s’est offert bien plus qu’un simple changement de partenaire et de naming. Il change de date et de courts pour amorcer une seconde jeunesse. La récente obtention du label « Développement durable, le sport s’engage ® » décerné par le CNOSF (Comité national olympique et sportif français) aidera, c’est certain. Elle atteste de l’exemplarité de la démarche du Country Club au regard de l’Agenda 21 du sport français et d’une stratégie de développement durable. Cela ne déplait pas à son directeur Denis Liébé, qui prendra plaisir à retrouver cette grand-messe féminine du 16 au 22 juillet pour le tournoi principal (qualifications les 14 et 15 juillet). « Et rappelons bien que l’entrée est entièrement gratuite ! »

Dehors !

Les courts intérieurs du Country Club de Norges ont laissé pour certains la place à des terrains de padel. Dans le même temps, les trois courts extérieurs ont été entièrement rénovés : « Avec la mise en place du padel, nous n’avions plus assez de terrains en indoor. On a donc fait le pari de devenir un tournoi en extérieur, qui se jouera sur des courts que nous avons voulus originaux, repeints en rose et mauve. »

Beau plateau

« Nous sommes dans la catégorie des ITF 15000 dollars, comptant pour le classement mondial WTA. À ce titre, nous sommes en mesure d’attirer des joueuses classées autour de la 200e place mondiale. Avec ce changement de dates, nous partons un peu dans l’inconnu, sachant qu’en été il y a beaucoup plus de tournois qu’en hiver, donc plus de concurrence. Mais nous avons voulu nous démarquer en restant sur des courts en dur, comme le tournoi des Contamines qui se déroulera après nous. Ce qui fait que les joueuses qui aiment jouer sur du dur toute l’année pourront s’offrir un mini circuit. C’est une proposition différente en été. »

Le spectacle ?

« Ce ne sera plus du tout le même spectacle qu’en indoor. Notamment parce que les terrains sont neufs et ils vont être abrasifs donc un peu plus lents. Mais patience, au fur et à mesure, ils deviendront de plus en plus rapides ! »

Le plus du Country Club ?

« Le fait de changer de date, de changer d’ambiance, va modifier complètement la physionomie du tournoi. Le tennis sera enrichi par des barbecues, la piscine, le golf, le badminton, le padel aussi. D’ailleurs, nous comptons proposer des initiations, nous allons aussi organiser des soirées, sans oublier le mercredi où nous offrirons de beaux moments aux enfants. Aujourd’hui notre club est connu pour être à la fois sportif et événementiel. Ces dernières semaines, nous sommes passés du Trophée des managers, rendez-vous business par excellence, à une compétition nationale de golf. Suivra donc cet open international de tennis. On multiplie les expériences, les ambiances, c’est clairement notre volonté de développement. »

Nouvelle date !

« Le fait de passer en extérieur obligeait un changement de date. En avril, c’était compliqué pour jouer dehors, on a donc réfléchi à cette mutation au cœur de l’été. Ce ne fut pas simple, car nous sommes un tournoi international, et il a fallu l’accord des plus hautes instances du tennis. Il a fallu surtout se faire une place au milieu d’un calendrier riche de nombreux tournois français. On est arrivé à valider cette date des 16 – 22 juillet. »

Partages

Vous aimerez peut-être aussi