Son aïeul avait initié Thomas Jefferson aux secrets de la hiérarchie des terroirs en Bourgogne. Pour Caroline Parent-Gros, associer le nom de l’ancien président des États-Unis à son joli espace d’accueil était donc tout naturel. Bienvenue au Jefferson’s Club à Pommard.

Par Dominique Bruillot / Photos : Jonas Jacquel

Là-haut, tout en haut, un ancien président des États-Unis et son guide initiatique bourguignon savourent la situation, un verre de meursault Goutte d’Or (son vin préféré) à la main. Thomas Jefferson et Étienne Parent sont ravis. À Pommard, longtemps après leur passage sur terre, on continue à cultiver une patiente transmission du savoir autour de la hiérarchie des terroirs.
Caroline Parent-Gros s’en est fait un devoir. Après avoir repris avec son frère Mathias les rênes du domaine familial il y a tout juste deux ans, 14 hectares en propriété, l’idée d’ouvrir un caveau s’est naturellement imposée à elle… et de le nommer Jefferson’s Club, en référence à son aïeul justement. Même si, en Bourgogne, les conditions d’une telle initiative ne relèvent pas de l’évidence : « D’un côté, les demandes de dégustation se multiplient, de l’autre, on manque de volumes  dans notre région et en dehors des acheteurs et des professionnels, peu de personnes sont capables de déguster sur fûts. »

Hystérie et Perfidie !

Alors, la solution est de créer les conditions d’une dégustation agréable et accessible, confortable, loin de la fraîcheur des caves, en terrasse par exemple, adaptée au budget d’une population venue pour voir du pays avant toute chose.
On appelle ça l’œnotourisme. Et, il est toujours encourageant de voir que c’est chose possible au beau milieu des grands crus de la Côte de Beaune. Dans le même temps, le domaine AF Gros, plutôt connu pour ses belles appellations côte-d’oriennes, de la Côte de Beaune comme de la Côte de Nuits, a pris pied dans le Beaujolais, via l’acquisition de 4 hectares de l’un « des plus beaux crus de ce terroir, le moulin-à-vent », désormais vinifié à Beaune.
Positionné sur le même niveau, à savoir 20 à 22 euros la bouteille, le moulin-à-vent, le hautes côtes de nuits récemment replanté et l’appellation régionale historique du domaine sont donc le socle d’une offre large, qui permet de proposer en même temps des appellations plus prestigieuses avec des formules dégustations bien positionnées, de 10 et 25 euros*, et un choix de 8 à 10 vins au verre ou à la bouteille. Non sans oublier quelques savoureuses curiosités : le rosé Minuty d’Aix-en-Provence, un champagne Taittinger ou encore quelques ovni digestifs comme les alcools Hystérie et Perfidie.

De Monticello à Pommard

« Je souhaite contribuer à donner une bonne image de la Bourgogne », confie Caroline qui, pour relever le défi, compte sur la compétence de son jeune collaborateur Clément, bientôt rejoint par Marie-Chloé dans le cadre de son BTS en alternance. « Sans pour autant renier le marché à l’export, bien évidemment très important, cette démarche prolonge notre tendance à renforcer le marché français et à proposer ici, à Pommard, un modèle économique d’accueil qui s’auto-alimente », poursuit la créatrice du Jefferson’s Club, fortement inspirée par ses voyages aux États-Unis. Outre-Atlantique, on se plait d’ailleurs à entretenir la noblesse de ces échanges historiques. À Monticello, où Jefferson construisit sa célèbre demeure et développa son vignoble, les présidents Hollande et Obama avaient ainsi pris le temps de partager un nuits-saint-georges de chez Caroline Parent. Mais chacun peut désormais faire la même chose à Pommard, au bar ou en prenant place sur une agréable terrasse au cœur d’un village dont le nom résonne mondialement. Bienvenue chez Jefferson

* Une formule à trois vins dont un vosne-romanée à 10 euros, une formule à six vins qui intègre notamment 2 pommards premiers crus supplémentaires à 25 euros. Offerte pour 300 euros d’achat.


Jefferson’s Club
1 place de l’Europe à Pommard
03 80 22 61 85
www.af-gros.com

 

Partages

Vous aimerez peut-être aussi