Isabelle Gorecki-Hiltenfink entame sa quinzième année à la tête de la Maison Philippe Le Bon, un ensemble hôtelier unique en plein cœur de Dijon. L’occasion de revenir sur un parcours atypique, celui d’une femme passionnée et créative, et sur un lieu chargé d’histoire où élégance rime avec excellence. Visite guidée en 7 étapes.

Par Lucie Lagarde
Photos : Christophe Remondière

Petite-fille et fille d’hôtelier-restaurateur, Isabelle Gorecki-Hiltenfink n’est pas venue tout de suite à l’hôtellerie. « C’est un secteur très dur et mes parents n’ont rien fait pour nous y inciter, mes sœurs et moi », précise-t-elle. Mais après seize ans au sein d’une banque, elle se lance. Pour cette femme de caractère, bourguignonne de cœur et profondément dijonnaise, l’aventure commence et va très vite. En 2004, six mois après son arrivée, elle est directrice générale de l’établissement. Puis, en 2010, elle devient propriétaire des lieux. En presque quinze ans, elle a totalement repensé et modernisé la Maison Philippe Le Bon. Une très belle aventure, qu’elle poursuit aujourd’hui, toujours avec détermination et passion, aux côtés de François Hau, son nouveau directeur d’exploitation. La Maison Philippe Le Bon est la réunion de deux hôtels particuliers du XVe et XVIIe siècles dont certaines parties sont classées aux Monuments historiques. Passé la réception, c’est tout un pan de l’histoire de Dijon qui se dévoile aux visiteurs. Thomas Berbisey, greffier au Parlement, puis les nonnes de Sainte-Marthe les ont précédés dans les lieux. Férue de décoration, Isabelle Gorecki-Hiltenfink s’est elle-même chargée des nouveaux agencements qui rendent hommage à ces murs emprunts d’histoire. Une modernisation réussie qui a su valoriser un cadre exceptionnel.

L’hôtel 4 étoiles de charme hors du temps

La Maison Philippe Le Bon dispose de 41 chambres au calme, entre cour et jardin. Toutes offrent un voyage dans le temps et des prestations haut de gamme. Chaque client bénéficie d’un accueil personnalisé et peut choisir sa chambre ou sa junior suite. Toutes sont dotées du confort moderne et cultivent des détails architecturaux qui les rattachent au passé historique de la bâtisse : cheminées d’époque, sol en pierre de Bourgogne, poutres apparentes…

La Closerie, entre tradition et modernité

Relooké il y a trois ans, le restaurant La Closerie accueille ses convives dans une salle élégante au décor sobre et coloré. Sa cuisine gastronomique et créative fait la part belle aux produits du terroir. Parmi ses spécialités : la volaille fermière façon Gaston Gérard revisitée, le tartare de bœuf charolais préparé devant le client ou l’éclair de La Closerie servi au mètre. En été, les clients du restaurant profitent de la terrasse, loin du brouhaha de la ville.
Menu à 19 € le midi en semaine avec entrée/plat ou plat/dessert.

Le bar à vins

Accessible directement depuis la rue Berbisey, le bar à vins de La Closerie est installé dans la partie XVe siècle des lieux. Dans une ambiance minimale chic qui marie fauteuils club en cuir, poutres en bois au plafond et sol en pierre, il propose une belle carte de 250 références internationales et régionales élaborée par le sommelier de l’établissement. Vins au verre, vins surprise, grands crus ou belles découvertes… tous les goûts et tous les budgets sont comblés. Aux beaux jours, les dégustations peuvent se prolonger dans la cour gothique.

Le jardin et la cour intérieure

« La Maison Philippe Le Bon, c’est un lieu chargé d’histoire, mais c’est aussi un écrin de verdure », aime à rappeler sa propriétaire. Le jardin de 1000 m² avec sa terrasse ombragée apporte une touche végétale à la minéralité de l’ensemble. La cour gothique classée, elle aussi très prisée en été, est un havre de paix intimiste et discret où il fait bon prendre un verre et se détendre.

L’espace bien-être

Parce qu’un hôtel est avant tout un lieu de bien-être, la Maison Philippe Le Bon propose depuis 2017 des soins relaxants et bienfaisants dispensés par deux naturopathes certifiées FENAHMAN et affiliées à l’OMNES. « C’est en ayant au préalable testé et apprécié cette approche que j’ai eu envie de la proposer à mes clients », précise Isabelle Gorecki-Hiltenfink. « Les soins, dispensés par la naturopathe Astrid Geoffroy, sont adaptés à chacun et durent de 30 à 90 minutes. Ils sont sur RDV et peuvent être offerts sous forme de bons cadeaux. »

Cours de cuisine avec le chef

Un samedi par mois, de 8 h 45 à 13 h 30, Arnaud Riandet, le chef de La Closerie, accueille une dizaine de participants dans la cuisine de son restaurant privatisé pour l’occasion. Au programme : des cours de cuisine avec ce professionnel pédagogue, suivis d’une dégustation à ses côtés des plats réalisés avec accords mets et vins du sommelier. Le tout dans une ambiance conviviale.

Le parking Sainte-Anne

C’est le petit plus de la maison Philippe Le Bon située juste en face de son entrée, rue Sainte-Anne. Un parking accessible, pratique, sécurisé et agréable avec ses murs rose et gris, qu’Isabelle utilise au quotidien !

Partages

Vous aimerez peut-être aussi