Originaires de la région des Marches, les deux Italiens ont posé le pied en France il y a deux ans pour développer l’enseigne Mail Boxes Etc, d’abord à Dijon et à Beaune, puis dans tout le Grand Est et bientôt du côté de Paris. On ne les arrête plus.

Par Patrice Bouillot
Photo : Bénédicte Manière

Le sens affûté du commerce allié au charme et à la gouaille italiens, ça donne deux entrepreneurs italiens qui, non seulement, « cartonnent » dans leur métier mais qui, contre toute attente, se sont plutôt bien habitués au climat dijonnais. Michele Martelli et Paolo Della Martera font dans le colis depuis vingt ans. Ils avaient commencé du côté de chez eux, dans la région de Pesaro, sur la côte adriatique au sud de Venise, pas loin de San Marin. L’un et l’autre tenaient une agence Mail Boxes Etc, une enseigne d’origine américaine rachetée par un Milanais bien décidé à faire prospérer le concept dans toute l’Europe.

Huit agences créées en deux ans

Ils s’associent avec deux autres, en 2013, à Senigallia et ouvrent ensemble trois autres points de vente, à Rimini, à Ancône et à Osimo. Ils portent leur chiffre d’affaires total à 3,5 millions d’euros. C’est alors que l’opportunité leur est offerte d’explorer d’autres horizons. Ils « achètent » la concession pour tout un quart de la France – les régions Bourgogne-Franche-Comté et Grand Est. Début de l’aventure en 2016. Michele et Paolo débarquent à Dijon sans savoir parler un mot de français – ils ont vite appris, c’est le moins que l’on puisse dire. Les deux amis de quarante ans ouvrent Dijon en octobre 2016 – l’agence se situe dans le quartier Renan, le long de l’avenue du Drapeau. Et une autre dans la foulée à Beaune.

Logistique sur mesure

Mail Boxes Etc, donc. Un spécialiste de l’expédition de colis, pour les particuliers mais surtout pour les entreprises. « Notre métier, c’est bien sûr de faire arriver les colis à destination, mais c’est bien plus que cela. Nous identifions le transporteur le plus adapté à la course, des généralistes comme UPS ou DHL mais aussi des spécialistes pour certaines régions du monde. Et puis nous proposons toute une série de services : l’emballage des colis, la gestion de toutes les procédures administratives et de douane… Nous sommes l’interlocuteur unique, c’est pratique et sécurisant pour le client », explique Michele. « De la logistique sur mesure, complète Paolo. Nous expédions dans le monde entier, mais nous sommes très sollicités, surtout ici, par des envois de bouteilles de vins, en particulier vers les États-Unis. »

Huit agences créées en deux ans

Totalement inconnu en France il y a encore deux ans, le concept prend. En 2018, la seule agence de Dijon a réalisé un chiffre d’affaires de 1,2 million d’euros. Nos deux entrepreneurs ne s’arrêtent donc pas en si bon chemin. Ils viennent de racheter l’agence de Strasbourg, pour l’exploiter eux-mêmes. Après avoir ouvert six points de vente, à Besançon, à Colmar, à Mulhouse, à Nancy, à Troyes et à Reims.
À chaque fois, ils ont identifié le site, étudié le marché, recruté le responsable et formé l’équipe. « Notre ratio, c’est une boutique pour 25 000 habitants… donc le développement est loin d’être fini, nous devrions atteindre une cinquantaine de boutiques dans les deux régions », glissent Michele et Paolo. Qui voient déjà plus loin : « Nous sommes en pourparlers pour développer la concession dans un premier département de l’Île-de-France. » Les deux chefs d’entreprise, qui partagent désormais leur vie entre la France et l’Italie, développent donc la concession à vitesse grand V. Et à l’évidence, on peut assurer que ça roule pour le duo des Marches.

Partages

Vous aimerez peut-être aussi