Dans l’étonnant hôtel Aubriot, il est THE bar à cocktails à Dijon. Homme de la situation, Monsieur Moutarde répond à quelques questions pour celles et ceux qui n’auraient pas encore goûté à ses charmes. Retenez bien son nom et son adresse.

Propos recueillis par Alexandra Capelovici
Photos : Enola Dovetta

Hello monsieur Moutarde. Vous êtes nouveau dans le quartier ?
Je suis dijonnais de naissance, de cœur, de sang, mais j’ai l’esprit ailleurs. J’ai beaucoup voyagé pour découvrir le meilleur de chaque pays. J’ai longtemps fréquenté l’aristocratie anglo-saxonne, puis mes racines m’ont ramené à mes origines, là où je me sens le mieux. Et quelle autre artère que la rue des Forges, en plein cœur historique de Dijon, pour accomplir mon rêve ? J’habite au numéro 40, dans l’hôtel Aubriot, un bâtiment du XIIIe siècle classé monument historique, ayant appartenu entre autres au poète Stephen Liegeard.

L’aménagement n’a pas dû être de tout repos…
Je dois avouer qu’il fut difficile de réhabiliter un tel établissement de 350 m2 avec sa sublime cour intérieure. Cependant, je suis heureux que le charme du lieu ait su surpasser ces contraintes. Je me suis donc entouré de quatre amis tous très différents : l’un producteur de spiritueux, l’autre vigneron, le troisième négociant en vin, sans oublier un négociateur immobilier.

En tout cas, c’est beau chez vous…
Merci, c’est gentil. Ces derniers ont su transformer mes pensées et les traduire en un lieu qui porte les idées que j’avais imaginées pendant tant d’années ! Pour la rénovation, j’ai choisi d’impliquer dans ce projet uniquement des partenaires locaux. Leur travail fut remarquable. L’un de mes assistants a su mettre mes idées  d’agencement en forme et en couleurs lors des deux années qui ont précédé l’ouverture, travaillant main dans la main avec monsieur Curt, anciennement architectes des bâtiments de France, et monsieur Bernard, actuel propriétaire. Je les en remercie. Si je vous fais le tour du propriétaire rapidement, vous tomberez sur un bar de plus de 11 m linéaires édifié sur deux pièces, plusieurs salons, une belle coursive rouge métal, un petit salon intimiste, une cour intérieur de 100 m2 et dernièrement, nous avons ouvert la chambre du docteur Montcharmont, locataire de père en fils depuis plusieurs années de la bâtisse, en y laissant ses meubles et sa décoration. Une pièce chargée de souvenirs et d’émotions.

« Pour que vos vies soient belles. » Elle signifie quoi, cette signature ?
Plus qu’une signature, c’est notre hymne. L’envie qu’en sortant de chez moi, en ayant bu des cocktails (avec ou sans alcool), vos vies soient belles. Et en plus, ça rime.

J’ai envie de siroter un truc super rafraichissant et qui sent bon la Bourgogne. Vous me conseillez quoi ?
Très attaché à ma Bourgogne natale, j’ai voulu axer les créations de mes dévoués barman sur le terroir. C’est pourquoi sur ma carte, vous retrouverez des concoctions aux connotations locales. Le Monsieur Moutarde N°2 par exemple, contient la liqueur de Moutarde d’un producteur dijonnais ou encore le Fizz du Chanoine, contenant un Bitter au cassis.
Je vous propose de vous assoir au directement au bar, face à Jules, Seb, Tristan ou Colin, ils sauront traduire vos envies. C’est leur savoir-faire, ils sont d’une précision remarquable. Je n’ai pas de préféré, les élèves ont dépassé le maitre et ont su créer une nouvelle carte sans faille.

Et côté vins ?
Nous proposons une gamme sélectionnée par mes viticulteur et négociant d’amis. 150 références de Bourgogne, en passant par le Jura, le Rhône, le Languedoc… Enfin, le spécialiste des spiritueux a créé une offre de produits dénichés auprès de producteurs indépendants et locaux dans la mesure du possible, ou Français en majorité. Soit au total pas moins de 250 références proposées à nos invités.
 
Vous êtes aussi fringant le dimanche matin, franchement ?
Mes voyages m’ont confirmé que tout vient à point à qui sait attendre. Et depuis peu, le dimanche matin, avec l’aide de ma vieille copine madame Ping, nous proposons un brunch complet et conçu avec la même passion que lorsque mes bartenders préparent vos élixirs préférés.

Un lien de parenté avec le colonel ?
Un cousin au passé sombre, avec lequel je n’ai plus que de très rares contacts. Il est connu pour ses meurtres en série au château familial de Cluedo-sur-Tille. Ne vous y trompez pas : c’est bien lui qui a tué mademoiselle Rose dans la bibliothèque avec le chandelier.

Monsieur Moutarde
40 rue des Forges à Dijon
Du mercredi au samedi (17h-02h)
et le dimanche pour le brunch (11h-15h)
03 80 43 48 87

Partages

Vous aimerez peut-être aussi