Quatre décennies que Lingorama existe à Marsannay. Repris il y a quinze ans par les enfants des créateurs, dont l’aîné Patrick Auplat en première ligne, le spécialiste du linge de maison nous ouvre ses portes.

Par Laura Chapet
Photo : Christophe Remondière

Pour connaître l’origine de Lingorama, il faut remonter au milieu des années 1970, quand Guy et Anny Auplat ouvrent l’un des premiers grands magasins du sud dijonnais. Le linge de maison fait un carton, même si l’aventure n’est pas de tout repos, et l’entreprise a les reins suffisamment solides pour s’exporter, des années plus tard, à Reims, Nancy et Orléans. Joli CV ! Avec les Auplat à la baguette, toujours : « Nous travaillons tous les quatre pour Lingorama, s’empresse de confirmer Patrick, tout sourire. Mes sœurs Delphine et Valérie sont à Marsannay, mon frère Laurent à Nancy, et moi je chapeaute le tout. »

Esprit de proximité

Cette filiation se comprend. Les enfants Auplat ont « baigné tôt dans le domaine du commerce et nos parents nous ont aussi transmis la passion du beau linge et une indispensable intuition ». Sur ces bases saines et durables, « la meilleure des formations » même, ils ont pu se développer dans le respect des origines. « À Marsannay, beaucoup de gens ont connu nos parents, reprend le gérant. On nous demande souvent de leurs nouvelles. Ce sont des clients historiques, avec lesquels nous avons tissé des liens de confiance. L’entreprise a grandi mais l’état d’esprit est resté le même, celui d’un commerce de proximité, convivial et chaleureux. » 

Cette ambiance ne pourrait pas exister sans une coordination aux petits oignons. À ce sujet, le travail en famille a ses avantages : « Il y a une très grande confiance entre nous, certifie Patrick, le dialogue est sans doute plus direct et plus franc, sans être vexatoire. Chacun a sa place et elle n’est pas discutée. Bien sûr, comme partout, il y a des tensions. Mais cela s’apaise vite et je retiens surtout notre souplesse de fonctionnement. Moins d’interlocuteurs, c’est plus de liberté. Liberté d’agir, de penser, de décider… C’est une grande chance ! »

Qualité irréprochable

Bien sûr, les mots ne font pas tout. Lingorama s’appuie sur une qualité et un savoir-faire éprouvés. Linge de lit, de bain ou de table, il y a tout ce qu’il faut ici. En qualité et en quantité ! Patrick Auplat insiste sur l’importance de garder des positions fortes, alors que le shopping en ligne dilue souvent la qualité de ce genre de produits : une finition irréprochable, du made in France le plus possible, des prix sensés et un accueil exemplaire. « Ce sont des caractéristiques qui devraient être normales, mais on ne les rencontre pas toujours hélas », regrette l’intéressé, qui valorise dans le même temps le très grand choix proposé par l’enseigne : par exemple, plus de 30 dimensions de draps-housses ou protège-matelas différents, rien que ça ! 

« Cela permet de s’adapter à toutes les literies et nous bénéficions d’une surface de vente de 1 000 m2 ; la disponibilité est donc immédiate, les gens qui se déplacent n’ont que très rarement besoin de commander. Nous avons aussi beaucoup de textiles haut de gamme comme la percale (ndlr, des fils de coton longs et très fins, de qualité supérieure, au toucher soyeux) ou le métis (ndlr, assemblage de coton et de lin très absorbant), ce qui participe à notre réputation. »

Pas du genre à se reposer sur leurs acquis, les Auplat ont récemment ouvert leur commerce aux articles de décoration et commercialisent de plus en plus leur propre marque Lingorama (percales unies, couettes, oreillers, traversins ou protège-matelas). Tout pour faire de beaux rêves.

Partages

Vous aimerez peut-être aussi