Elle compte parmi les meilleurs courtiers de la franchise nationale In&Fi Crédits. Catherine Letelu n’en oublie pas de rendre à César, en l’occurence son mari Philippe, ce qui lui appartient. Inséparable à la ville comme à la scène, le couple affiche sa complémentarité sur tous les tableaux.

Par Julie Letourneur
Photos : Christophe Remondière

Ils ont mené, à peu de choses près, le même parcours dans l’univers bancaire, avant de construire leur propre destin en tant que courtier en prêt. Quand Philippe Letelu ouvre son agence en 2007, Catherine l’imite un an plus tard. Leur engagement commun à la CPME de Côte-d’Or les réunit naturellement autour de problématiques professionnelles. « Je l’ai consulté sur le projet d’un client sur lequel j’étais bloquée pour un regroupement de crédits. Il avait la solution », se souvient la dirigeante. Sur ces bases de confiance, ils commencent à travailler ensemble. Catherine finit par déménager son activité dans les bureaux de Philippe. C’est mignon chez vous !

Duo complémentaire

L’aventure commence. « Nous partagions les mêmes valeurs, celles de la satisfaction de nos clients, du goût de la transparence, avec une certaine empathie aussi, analyse Philippe. En fait, on aimait ce qu’on faisait et comment on le faisait, ce qui est toujours le cas. » L’homme a été séduit par l’énergie et la détermination que sa partenaire pouvait mettre dans un dossier. « J’ai été charmé par sa droiture, son honnêteté, sa spontanéité et sa franchise. J’ai ressenti notre complémentarité à tous les niveaux. » Pour Catherine, c’est sa capacité à ne pas se prendre systématiquement au sérieux, son tempérament rassurant, qui ont fait de Philippe un partenaire idéal au boulot comme en dehors. « Il est d’un naturel souriant et il aime les gens. Et quand je lui propose de partir sur un projet, il n’hésite pas à me suivre. »

Être bien entouré

Au bout du compte, le duo a développé son activité bien au-delà de ses espérances. « Nous avons fait des choses à deux que, seule, je n’aurais pas pu réaliser », affirme Catherine, dont la fibre plus commerciale la fait souvent monter au créneau pour ses clients. Lui, rigoureux, assume la gestion administrative, dans un rôle plus en retrait mais capital à bien des égards. Et Philippe de renvoyer la balle au bond : « Si Catherine n’avait pas pris les rênes de l’agence de Dijon, je n’aurais pas pu développer les sites de Lons-le-Saunier, Dole, Besançon, Autun et Louhans. » Rien que ça !
Le couple sait aussi qu’il peut compter sur ses dix collaborateurs. C’est précieux. « Notre équipe est soudée, elle partage nos valeurs et notre vision du métier », certifient les Letelu, qui ont fait du dialogue leur marque de fabrique. « Ici, dans la mesure du possible, on se dit tout. Passé un temps d’adaptation, les gens se confient. De notre côté, on n’hésite pas à leur dire ce qui est réaliste ou pas. On ne veut pas leur faire croire que tout est possible ! » En revanche, chez In&Fi Crédits, on n’hésitera pas « à passer plusieurs semaines voire des mois sur un projet de crédit » pour trouver une solution. Pour cela, la courtière a un petit truc à elle : elle multiplie les cahiers dans lesquels elle annote tous les critères désirés par les clients… jusqu’à en remplir des armoires entières !
« Je suis assez fier de son efficacité ; elle figure

Partages

Vous aimerez peut-être aussi