En 2002, Alexandra Veloso est une jeune étudiante portugaise qui décide, sans parler un mot de français, de tenter une nouvelle vie dans l’Hexagone. Seize ans plus tard, parfaitement bilingue, elle dirige l’entreprise Autosoins. Ce qu’on peut appeler l’art de l’« auto »-persuasion.

Par Julie Letourneur 
Photo : Christophe Remondière

«Je ne pourrais plus quitter Dijon ! » Alexandra l’assure, si le bord de mer lui manque, son installation en Bourgogne s’est passée le plus naturellement du monde. « Je n’ai jamais senti de méfiance à mon égard, même au début quand je savais à peine dire bonjour, les gens m’ont accueillie avec beaucoup de simplicité et une très grande sympathie. »

Après plusieurs années à la tête d’un restaurant talantais, puis d’un bar dans le centre-ville dijonnais, Alexandra arrive comme employée chez Autosoins. Cette société de nettoyage de voitures installée à Marsannay-la-Côte propose un service de lavage intérieur et extérieur complet : traditionnel ou écologique, à domicile ou en atelier, pour particuliers comme pour professionnels. L’entreprise propose également un service de réparations diverses, de rénovation du véhicule, d’installation de traqueur, ainsi que de traitement de carrosseries. 

Échelon par échelon

Alexandra démarre en 2014, sans rien connaître du monde automobile. Persuadée qu’elle peut y arriver, cette femme de caractère ne doute pas. « Quand je suis arrivée, c’est le patron opérationnel de l’époque, Jean-Sébastien Merkel, toujours propriétaire de l’enseigne, qui m’a formée de A à Z. J’ai grimpé les échelons au fur et à mesure. En tant qu’employée la plus expérimentée, je l’ai remplacé avec beaucoup d’enthousiasme, mais aussi un peu d’appréhension car c’était un véritable challenge pour moi… » 

Un an maintenant qu’Alexandra est aux commandes de la société et le défi est relevé : un chiffre d’affaires augmenté de 26 % et une équipe toujours soudée font d’Autosoins une entreprise prospère. « Au début, diriger un groupe composé exclusivement d’hommes n’a pas été simple, il a fallu gagner ma légitimité, auprès des employés mais aussi des clients. Pour ça, mon côté latin m’a aidée : je parle franchement, je suis naturelle et je n’ai pas peur de taper aux portes. Les contrats se sont donc multipliés et, même en vacances, je continue à superviser nos activités par téléphone. » 

Une seconde famille 

Et les activités d’une gérante d’entreprise sont multiples, car Alexandra jongle chaque jour entre tâches commerciales, gestion des équipes, élaboration des plannings, visites chez les clients, inspection du travail… « J’aime la diversité du travail et notre côté familial. Nous sommes une entreprise qui accueille des personnes en réinsertion, l’aspect professionnel côtoie donc le personnel, et cela crée forcément des liens. »  

Bien installée à son poste, Alexandra voudrait maintenant agrandir l’entreprise, avoir plus d’employés et s’exporter à Beaune, Lyon et même plus loin… Avec une certitude : vouloir rester le plus longtemps possible chez Autosoins. 

Partages

Vous aimerez peut-être aussi