Quand elle parle de son métier, Maude Zanaglio a des étincelles dans les yeux. La passion qui l’anime fait rayonner son visage et elle pourrait évoquer les fleurs des heures durant avec le même engouement. Sa boutique, Pois de senteur, traduit sa créativité tout autant qu’elle est le reflet des tendances de la saison. Chez elle et ailleurs, cet été, les fleurs sous cloche devraient être sur le devant de la scène.

Par Julie Letourneur
Photo : Christophe Remondière

 

Il suffit d’échanger quelques mots avec Maude Zanaglio pour être charmée. Passionnée par son métier, elle sait plonger son interlocuteur dans son univers floral. À son image, sa boutique Pois de senteur allie douceur, élégance et originalité. Très jeune, la trentenaire a su ce qu’elle voulait faire de sa vie professionnelle. « À 15 ans, j’ai réalisé un stage d’une semaine chez un fleuriste. Une révélation. » Depuis, elle s’est lancée dans cette voie en intégrant une école de fleuriste dans ses Vosges natales. En parallèle, elle a mené un BEP vente et enchaîné sur un brevet professionnel spécialisé en fleuristerie. « J’ai tout autant aimé la création à partir de végétaux naturels que la dimension relationnelle de la vente. J’aime apporter de l’émotion dans mes créations. » Elle s’avoue timide alors les fleurs lui ont permis de s’affirmer et de prendre confiance en elle. À tel point qu’à 21 ans à peine, elle quitte sa région pour reprendre une boutique à Dijon. C’était il y a 11 ans. « Je voulais prendre mon envol, imaginer ma propre boutique. Une opportunité s’est présentée à Dijon et j’ai eu un vrai coup de cœur pour le lieu et la ville. » L’idée d’entreprendre et de cumuler les heures ne l’a jamais effrayée.

Un jeu d’équilibriste

« C’est un métier délicat, avec un produit vivant qu’il faut respecter. Être fleuriste demande une certaine créativité, c’est un jeu d’équilibriste entre les couleurs, les formes, les matières. » Soucieuse de bien faire, Maude Zanaglio évoque la fleuristerie comme un chef étoilé parlerait de gastronomie. Aujourd’hui, les clients poussent la porte de Pois de senteur à la fois pour ses conseils professionnels, ses créations originales mais aussi pour sa douceur et son sourire. Outre la qualité de ses réalisations, à n’en pas douter, le caractère attachant de la fleuriste contribue à sa longévité. Le plaisir qu’elle met à partager ses connaissances saute aux yeux des participants aux ateliers qu’elle organise, en boutique mais aussi à la demande, en entreprise ou pour un évènement privé. À l’écoute des nouveautés, elle a récemment consacré l’un d’entre eux aux fleurs sous cloche.
Maude Zanaglio interprète à sa manière les tendances qui se profilent sur la toile et dans les intérieurs. Particulièrement présentes sur les réseaux sociaux, relayées par des blogueuses tombées sous leur charme, les fleurs sous cloche font leur retour. Le concept reste simple : une cloche de verre posée sur un support, le plus souvent en bois, qui met en valeur des fleurs. « Elles peuvent être séchées ou immortalisées grâce à un processus qui permet de les conserver indéfiniment. La fleur sous cloche existe depuis longtemps mais elle a trouvé récemment un nouveau souffle avec des compositions plus modernes et colorées. Elle apporte un côté bohême ou vintage à un intérieur. »

Des fleurs sous cloche

Pour celles qui souhaiteraient réaliser elles-mêmes leur fleur sous cloche, la fleuriste conseille quelques espèces : les lagurus, qui s’apparentent à de petits plumeaux ivoire, les broom bloom ou les immortelles et leur apparence de marguerite se marient avec les hortensias, le pavot ou l’eucalyptus, plébiscité. « La fleur sous cloche répond aussi à une tendance sociétale de vouloir conserver dans le temps et de consommer intelligemment, même les fleurs. On peut les garder pendant plusieurs années. » Durable, naturelle et esthétique, la fleur sous cloche permet de créer une décoration unique, choisie ou imaginée en fonction de son humeur. « On peut faire évoluer sa composition dans le temps, ajouter ou changer des éléments. » Pour guider les amateurs, Maude Zanaglio prend le temps, conseille avec bienveillance et exerce son métier de fleuriste avec autant de cœur que de talent.

75, rue de Mirande à Dijon
03 80 63 97 23
www.pois-de-senteur.fr

Partages

Vous aimerez peut-être aussi