Avocate dijonnaise au parcours atypique, maître Olivia Colomes s’est installée, pour Femmes en Bourgogne, au volant du tout nouveau Range Sport Hybride, la plus baroudeuse des automobiles de luxe.

Par Andréa de Cesaris
Photos : Jonas Jacquel

 

Grande, élégante, habillée avec style. Au premier regard, rien ne laisse penser qu’Olivia Colomes a parcouru le monde à travers des treks dans des contrées aussi reculées que le nord de la Thaïlande. Il faut dire qu’elle fut bien aidée dans ses voyages extrêmes par son mari, Bernard Meunier, membre dans les années 1980-90 du GIGN. « Il n’était pas du genre à rester toute la journée sur la plage ! C’est donc assez naturellement que nous nous sommes retrouvés à faire des voyages un peu sportifs… Mais bon, c’était il y a 25 ans », s’amuse l’avocate qui, à l‘époque, travaillait dans un tout autre univers. « Après mes études, j’ai eu l’opportunité d’entrer dans la filiale italienne du groupe Aptar, spécialisé dans le packaging cosmétique et de parfumerie. Ce fut une jolie expérience, qui m’amena à voyager en permanence. » Formateur, épanouissant mais pas vraiment compatible avec l’arrivée de son premier enfant. Et la voilà confrontée comme nous toutes à un choix cornélien « Nous sommes en 1999. Il me faut alors accepter l’idée que mon métier ne sera pas compatible avec l’arrivée de mon fils Louis. » En travaillant quelques années pour une société de travail temporaire puis en ouvrant une boutique, Olivia Colomes voyage moins mais ne s’épanouit plus. « Encouragée par mon mari, qui connaissait ma passion pour le droit et qui savait que de nombreux membres de ma famille avaient exercé le métier d’avocat, il m’appuie dans l’idée de reprendre mes études à 32 ans. » À la clé, l’examen du barreau, qu’elle décroche… Et la voici avocate à Troyes.

 

Elle affinera son expérience dans le célèbre cabinet Du Parc à Dijon avant de se lancer à son compte. Généraliste, elle se fait un nom, notamment dans les affaires relevant du droit de la personne et de la famille.

Palace roulant

Olivia Colomes symbolise en tout cas la femme moderne à qui on demande tant : s’accomplir dans le monde professionnel tout en réussissant sa vie familiale. Une petite famille que madame Colomes se verrait parfaitement transporter à bord de ce nouveau Range Sport Hybride. « Land Rover, c’est clairement ma marque préférée. J’ai notamment un intérêt fort pour l’Evoque, qui a la taille idéale pour moi. Mais je pouvais difficilement rester insensible au charme de son grand frère. C’est vraiment un bel objet. Et quel niveau de finition ! C’est un palace roulant. Il est très statutaire, impressionnant, mais au volant on n’imagine pas conduire véhicule si imposant. Il est très facile de prise en main et se faufile partout. Démarrer dans un Range aussi puissant dans un silence total est vraiment surprenant mais aussi adapté à l’air du temps. » Il faut dire que, face au politiquement correct et aux règles anti-pollution de plus en plus rudes, le Range Sport s’est adapté en adoptant une motorisation hybride rechargeable essence. « Ce qui est vraiment très fort est que cela ne change absolument pas le plaisir de conduire sur route. La transition entre le moteur électrique et thermique se fait sans que l’on s’en rende compte. Un vrai régal. » La puissance combinée de 404 chevaux « permet d’avaler tout type de routes et même de chemins en toute décontraction et ce quelles que soient les conditions ». Autre point fort : le Range Sport Hybride peut être totalement autonome sur plus de 50 kilomètres – largement suffisant pour les trajets quotidiens –, distance pendant laquelle il affiche zéro émission. Et donc pas de malus écologique au moment de passer commande. Alors il n’est pas vertueux, notre gros 4×4 ?

Nudant automobiles
1 ter, rue Antoine-Becquerel à Chenôve
03 80 51 50 00
www.nudantautomobiles.fr

Partages

Vous aimerez peut-être aussi