La cloche : Le spa au top

Dirigé par Mélodie Chalmel, le spa du Grand Hôtel La Cloche de Dijon fait partie des 10 spas français récompensés lors de la 10e cérémonie organisée à Paris par Spa-A, la fédération nationale des professionnels du bien-être. Le « label Spa-A » distingue des spas pour leur qualité et leur engagement éco-responsable. Accessible à tous, le spa de La Cloche propose, sur 200 mètres carrés voûtés de pierre, une piscine, un sauna, un hammam et des salles de massage partenaires de la marque Carita.

 

Murielle Magellan récompensée au clos de vougeot 

Le 27 septembre, en ouverture du salon Livres en vignes au château du Clos de Vougeot, le prix remis chaque année par la maison beaunoise Albert-Bichot est revenu cette fois à Murielle Magellan pour son roman Changer le sens des rivières, paru aux éditions Julliard. Une fable urbaine touchante. Également récompensée : Dalie Farah, pour Impasse Verlaine, prix du premier roman Méo-Camuset.

 

Max coiffure : 60 ans, ça se fête !

Le 20 octobre, le salon Max Coiffure barbier, place Saint-Michel à Dijon, célébrait son 60e anniversaire en présence de ses client(e)s les plus fidèles. Foodtruck, DJ… la fête a battu son plein toute la soirée autour de Carole Vernet, qui a repris il y a 26 ans le salon créé en 1959 par Gabrielle Robert, alias « madame Max », et son époux.

 

 

 C’est une femme qui dirige, depuis plus de 10 ans, l’École supérieure des travaux publics (ESTP), école d’ingénieurs de référence qui a ouvert son campus dijonnais en septembre.

Florence Darmon est naturellement venue à Dijon le 5 novembre pour l’inauguration de l’école, installée dans le quartier des Grésilles en attendant la construction d’un bâtiment dédié sur le campus universitaire. L’antenne dijonnaise de l’ESTP, dirigée par une autre femme, Laurence Mangenot, sera notamment spécialisée dans les smart cities.

 

Layla Ayla, retour au pays 

Native de Chenôve, la comédienne Layla Metssitane est revenue le temps d’une soirée exceptionnelle au Cèdre. C’était, le 15 octobre, la toute dernière de Stupeur et tremblements, son adaptation pour la scène du livre d’Amélie Nothomb. Une pièce qui a fait le tour du monde, puisqu’elle a été jouée dans une trentaine de pays. Émue à la fin de cette ultime représentation, Layla Metssitane a livré un plaidoyer pour « le théâtre qui nous réunit tous ». La comédienne partage aujourd’hui sa vie entre Paris et Los Angeles.

 

Géraldine Nakkache dans un « Film exutoire »

Étape dijonnaise pour Géraldine Nakkache et son compère à l’écran Patrick Timsit à l’occasion de la sortie, le 2 octobre, du film Où tu iras j’irai. La comédienne et réalisatrice est venue présenter son dernier long-métrage au Ciné Cap Vert de Quetigny. « Le film est exutoire, thérapeutique et comporte des tas de messages à destination de mes proches mais c’est avant tout à moi que je m’adresse, tel un mantra », confie l’artiste à Femmes en Bourgogne.

 

 

 

Virginie Lalande au Zénith de Dijon le 3 novembre pour la convention d’hiver de la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) de Côte-d’Or…

Sourde de naissance, elle est devenue avocate et partage aujourd’hui son énergie et sa volonté lors de conférences.

 

 

 

 

 

 

Alexandra Lamy a tourné fin octobre à Dijon plusieurs scènes du prochain film de Jean-Patrick Benes, Le Sens de la vie. Elle a même diffusé une vidéo très sympa, réalisée depuis sa chambre au Grand Hôtel La Cloche, où elle affirme que Dijon est une ville qui bouge bien !

 

 

 

 

Défi relevé pour Aurélie Gonet ! La Dijonnaise a rallié Dijon à Pékin à vélo, soit 7 500 kilomètres en huit mois. Elle est même arrivée à temps pour courir le marathon de la capitale chinoise.

 

 

 

L’aventure selon Dorine Bourneton 

Dorine Bourneton suscite l’admiration à plus d’un titre. Unique rescapée du crash de l’avion de tourisme à bord dont elle était passagère quand elle avait 16 ans, elle a survécu seule pendant des jours en attendant l’arrivée des secours. Mais pour rien au monde elle n’aurait abandonné sa passion. Paralysée des membres inférieurs, elle s’est battue pour devenir pilote. Elle devient ensuite la première femme handicapée pilote de voltige. Elle se bagarre pour que le métier de pilote professionnel soit accessible aux personnes handicapées, ce qu’elle obtient de l’État français en 2003. Aujourd’hui elle prépare l’ouverture de la toute première école de voltige pour pilotes handicapés, qui sera dotée d’un avion spécialement conçu par la société Air Project basée à Darois. Du 17 au 20 octobre, elle a présidé l’édition 2019 des Écrans de l’aventure, le festival international du film d’aventure organisé chaque année à Dijon par la Guilde européenne du raid.

Aérodrome des Mureaux. Prise de vues pour BISON-PARIS
Partages

Vous aimerez peut-être aussi