Travailler en famille peut relever du défi. Pour la famille Auplat, il n’en est rien. Sous l’enseigne Lingorama, chacun joue son rôle et contribue à créer une ambiance conviviale. Une dimension chaleureuse qui se retrouve également dans les rayons pour se préparer un hiver douillet.

Par Julie Letourneur
Photo : Christophe Remondière

Les habitués le savent : Lingorama, c’est une histoire de famille ! Anny et Guy Auplat ont imaginé le concept en 1975 : du linge de maison de qualité en libre-service. Depuis, leurs enfants ont pris le relais. Laurent a installé l’enseigne à Nancy tandis que l’aîné, Patrick, a ouvert un magasin à Reims et a pris la direction de celui de Dijon. Valérie, quant à elle, a (presque) toujours travaillé dans le magasin familial, avec ses parents d’abord puis avec sa sœur Delphine. « Il aurait été dommage de laisser disparaître l’entreprise même si ce n’est pas évident de remplacer nos parents. Encore maintenant, on sent qu’ils ont laissé une empreinte forte », confie Valérie. Les deux femmes sont cependant peu à peu devenues les visages du magasin dijonnais. En toute simplicité mais toujours avec le sourire, elles accueillent les clients, souvent fidèles, adressant un petit mot à chacun. « Nous sommes heureuses de venir travailler chaque jour, en famille. On reçoit les gens comme à la maison. On prend le temps. » Quand certains amènent une photo de leur chambre ou un morceau de papier peint, d’autres n’hésitent pas à venir avec un tiroir ou un petit meuble pour solliciter l’avis des sœurs sur la bonne combinaison pour leur intérieur. « On met l’accent sur la relation client que l’on a perdu dans les grands commerces. » Chez Lingorama, chaque membre de la famille Auplat connaît sa mission. Patrick gère en coulisses tandis que Delphine et Valérie chouchoutent les clients et prodiguent leurs bons conseils. « Parfois, ça peut faire des étincelles entre nous mais ça ne dure jamais longtemps. On se fait confiance ! » Tous les membres de la famille sont impliqués dans la réussite de l’entreprise. Une certaine alchimie opère et elle n’échappe pas aux clients, qui se sentent à l’aise pour déambuler dans les 1 000 mètres carrés consacrés au linge de maison. D’ailleurs, Lingorama relève aussi de l’histoire de famille chez certains habitués. « On voit des jeunes venir sur les conseils de leurs parents ou de leurs grands-parents. Ils se transmettent l’adresse », se réjouit Delphine. Depuis de nombreuses années, à l’approche de l’hiver, le magasin comble des générations de frileux et d’amateurs de confort.

UN HIVER TOUT DOUX

Choyé par la famille Auplat, le client a envie de faire de même tant pour lui que pour son intérieur. Les ambiances qui voient peu à peu le jour au fond du magasin invitent à enrichir son salon de coussins de toutes tailles et de toutes couleurs. « Chez nous, on peut déplier, toucher, déplacer pour mieux se rendre compte », explique Delphine. Tandis que la main glisse sur un plaid en sherpa, l’esprit rêve de s’envelopper à l’intérieur, lové sur son canapé quand la pluie tombe dehors. Pour la chambre, le visiteur se laisse aller à penser à une grasse matinée dans l’un des chauds pyjamas en rayon. Il se projette déjà sous les couettes en duvet, la tête reposant sur un oreiller moelleux et profitant de la chaleur des draps en flanelle ou d’une couverture pure laine avant d’enfiler un peignoir confortable en sortit du lit. Lin, satin, laine, polaire, coton, flanelle… La diversité de matières ne rivalise qu’avec la palette de couleurs disponibles, dans toutes les tailles. « Nous avons aussi bien des petits prix que des références haut-de-gamme pour que chacun puisse profiter d’un hiver douillet », insiste Valérie.

Pour respecter une certaine tradition, la famille Auplat met également un point d’honneur à proposer des produits devenus des denrées rares, comme le couvre-lit ou le sur-matelas épais, gage de chaleur.

Le cocooning est donc à l’honneur mais ne se limite pas au canapé et à la chambre. Pour la salle de bains, les tapis et les serviettes laissent entrevoir le ravissement que pourront en retirer les pieds et la peau en sortant de la douche. L’indispensable pour l’art de la table complète le tableau d’un intérieur chaleureux. Lingorama donnerait presque envie de retrouver le froid de l’hiver pour pouvoir se pelotonner au chaud chez soi.

Lingorama – 726, rue des Vignes à Marsannay-la-Côte

03 80 52 25 87

Partages

Vous aimerez peut-être aussi